Madame Rap dans la Presse

NOISE LA VILLE : L’INTERVIEW « PAYE TA VILLE » AVEC EMERALDIA AYAKASHI (MADAME RAP)

Capture d_écran 2017-09-16 à 10.53.19

« On a plusieurs projets avec Madame Rap : clips, cyphers, sessions de freestyle en urbex et je viens juste de visiter le nouveau lieu street art L’Aérosol qui se prête complètement au concept. Il se trouve sur le site de l’ancienne Halle Hébert dans le 18ème arrondissement de Paris. » L’interview est à lire ici

C H E E K  M A G A Z I N E  

mr-cheek-itv

« Avec Madame Rap, le site qu’elle a lancé en août 2015, cette ex-Femen, journaliste et militante, offre une visibilité sans précédent aux rappeuses du monde entier. Désormais épaulée par la Dj et productrice Emeraldia Ayakashi, Eloïse Bouton allie sa passion du hip hop à son militantisme féministe au sein de ce projet qui prend de plus en plus d’ampleur… »

Lire l’article

KONBINI

Capture d_écran 2017-06-18 à 15.32.59

Découvrez l’ article sur la vidéo de Madame Rap​ qui retrace 40 ans de hip hop au féminin en 4 minutes, sur le site de Konbini

« Un shot de talent au féminin qui prouve sans forcer que les rappeuses américaines pèsent au moins pour moitié dans la discipline. De 3D Na’Tee à Zay Bella, en passant par Dominique Young Unique, MC Trouble, Queen Latifah ou encore Trina, cette vidéo met en avant des artistes femmes qui revendiquent leur pouvoir et leur indépendance. La quintessence du hip-hop et du féminisme pour Éloïse Bouton, qui expliquait il y a un an : ‘Le rap est le seul espace artistique qui donne aux femmes cette liberté de parole. Et c’est notamment pour cette raison que je continuerai à être féministe et à aimer le hip-hop.' » A lire ici 

A U F E M I N I  N

Capture d’écran 2016-09-05 à 16.59.54

« Il n’y a aucune raison valable pour que les femmes ne puissent pas arborer un look urbain voire mixte. .. ligne de t-shirts unisexes. (…) Disponibles de la taille S à XL, ces vêtements originaux matchent parfaitement avec un jean comme une petite jupe noire. »  Lire l’article

LCI

Capture d_écran 2017-07-25 à 12.10.19DISCRIMINATION – Le milieu du rap est-il toujours ce monde machiste et homophobe véhiculé par les clichés ? Les lignes sont en train de bouger aux Etats-Unis depuis les coming-out des rappeurs comme Frank Ocean ou Azealia Banks. Qu’en est-il en France ? A lire ici 

LES INROCKUPTIBLES

capture-decran-2016-12-11-a-08-37-29

Les Inrockuptibles parlent de Madame Rap et du talk de Éloïse Bouton sur rap et féminisme lors de la soirée de CHEEK Magazine « Feminism is coming » le 8 novembre 2016 !

A regarder ici 

2 0  M I N U T E S 

Capture d’écran 2016-09-05 à 17.17.04

« « Le féminisme et le hip-hop ne sont pas incompatibles, bien au contraire », argumente Eloïse Bouton, qui tient le blog Madame Rap et vient de signer une tribune sur les femmes et le rap. « Dans le rap, les femmes trouvent une liberté qu’elles n’ont nulle part ailleurs. Elles peuvent y parler de sexe, de violence, de politique… Et on y trouve des artistes de toutes les origines, avec des corps de toutes les formes. » Lire l’article

MASHABLE

Capture d_écran 2017-07-03 à 15.22.13

Article sur la conférence sur rap et genre organisée par Madame Rap et PARIS HIP HOP 2017 avec Mary SonetAlice Aterianus-Owanga et la rappeuse Chilla !

 

 

 

« Je ne crois pas qu’on ait entendu dire dans une rédaction : ‘Parle juste du slip de Roman Polanski, pas de ses films, alors même que le mec a été accusé de viol' », s’insurge Eloïse Bouton, journaliste et fondatrice du site Madame Rap, lors d’une conférence sur le rap et les genres organisée dans le cadre du festival Paris Hip Hop. « Dire que le rap est une musique sexiste, c’est du racisme. Le hip hop est par nature inclusif et pluriel. Et c’est franchement dommage de réduire un art à ça. » A lire ici 

TÊTU

Capture d’écran 2017-08-08 à 13.54.22.png

 

Selon Eloïse Bouton, militante féministe et fondatrice de Madame Rap citée par LCI.fr, ce coming-out « a été un déclencheur aux États-Unis », ouvrant la question gay dans l’univers du rap qui lui a longtemps laissé ses portes closes. Les confidences de 50 Cent et Jay-Z, véritable émanations virilistes, sur l’homosexualité de leurs mères et le soutien de Macklemore au mariage pour tous sont cités en exemple. A lire ici 

 

FRICTION MAGAZINE

Capture d_écran 2017-09-16 à 11.02.33

Interview de Emeraldia Ayakashi sur notre compilation Still I Rise :  11 artistes internationales rappent contre les violences faites aux femmes !  » …les meilleures mélodies sont celles dont vous vous souvenez – elles reviennent à vous. Vous vous réveillez juste le matin et elles sont là !  » Lire l’interview 

VICE MAGAZINE ( QUEBEC)

Capture d_écran 2017-09-16 à 10.49.32

Entretien avec Éloïse Bouton sur les femmes du hip-hop. Madame Rap est le premier média en ligne dédié aux artistes féminines de hip-hop. Il offre des coups de gueule et une éducation en règle aux médias mainstream qui jugent le rap uniquement sous l’angle de la misogynie Lire l’interview ici

R A D I O  N O V A – LE GRAND MIX

Capture d’écran 2017-05-12 à 16.10.08.pngA l’occasion de la conférence « Quelle place pour les femmes dans la musique rap ? » organisée à la Médiathèque Jean-Pierre Melville dans le 13e arrondissement à Paris le 5 octobre 2016, Madame Rap propose sa sélection de quatre rappeuses dans Le Grand Mix de Radio Nova.  Réécouter le podcast

 

R A D I O  N O V A – LE TURFUSCOPE

Capture d’écran 2017-09-16 à 10.58.50.png

 Tous les après-midi de semaine de 13h à 18h, le turfuroscope met la jeunesse sur haut-parleur et scrute le monde de demain. Idées fraîches et nouvelles têtes, innovations et mouvements émergents : chez Nova, on pense toujours qu’il est possible de changer le monde. Alors on tend le micro à la génération à venir…

M O U V ‘ 

capture-decran-2016-10-04-a-23-15-11

« Florence Baruch a rencontré Eloïse Bouton, Fondatrice de la plateforme MadameRap, qui rassemble des rappeuses du monde entier des débuts du Hip-Hop à nos jours. Parce que les femmes font aussi le rap. Parce qu’il est temps d’entendre leurs voix !… « 

Réécouter l’interview à partir de 32’59

 

LA PARISIENNE

19105562_1903005599915317_7405791348697702946_nDécouvrez l’ article sur la vidéo de Madame Rap​ qui retrace 40 ans de hip hop au féminin en 4 minutes, dans le magazine féminin du Parisien :  La Parisienne

« Madame Rap à donc tenu à montrer que le hip-hop américain n’était pas, et n’est toujours pas, uniquement testostérone : «Pour leur rendre la place qu’elles méritent et rappeler que le hip hop s’est aussi construit avec elles, Madame Rap vous livre sa version de 40 ans de hip hop au féminin en 4 minutes, avec 100 rappeuses américaines que nous n’avons pas eu grand mal à dénicher».

Dans celle-ci, Azealia Banks, Lauryn Hill, Lil Kim, Queen Latifah ou encore Princess Nokia se côtoient. » A lire ici

BOOSKA P

Capture d’écran 2017-06-18 à 15.24.57.png

Découvrez l’ article sur la vidéo de Madame Rap​ qui retrace 40 ans de hip hop au féminin en 4 minutes, sur le site de Booska P.
« Hormis Missy Elliott, Nicki Minaj et Lauryn Hill, les femmes sont totalement exclues de cette rétrospective au profit d’une sélection bien couillue. Pour leur rendre la place qu’elles méritent et rappeler que le hip hop s’est aussi construit avec elles, Madame Rap vous livre sa version de 40 ans de hip hop au féminin en 4 minutes, avec 100 rappeuses américaines que nous n’avons pas eu grand mal à dénicher ». A lire ici

CHEEK MAGAZINE

capture-decran-2016-12-11-a-08-41-40

« Pourquoi on peut être féministe et aimer le rap », retrouvez le talk de Éloïse Bouton sur Madame Rap, les femmes et le hip hop lors de la soirée de CHEEK Magazine « Feminism is coming » le 8 novembre 2016 ! A lire ici

L E S  N O U V E L L E S  N E W S 

mrnnews

« Télérama a choisi d’invisibiliser les femmes avec une sélection 100% mâle de la nouvelle scène du rap français. Pour Les Nouvelles News, Éloïse Bouton de Madame Rap propose sa sélection de rappeuses : Sianna, Pumpkin, A2n indépendante, Billie Brelok, Liza Monet, LADEA & Pand’Or Officiel ! Comme quoi, c’était pas si difficile ; ) » Lire l’article

K K I S S 

mrkkiss

« Le rap est la seule musique où on peut trouver autant de femmes non blanches, aux morphologies et religions diverses, issues de classes populaires, et qui parlent de leur quotidien, de politique, de sexualité, de violence et de plaisir sans tabous. » Lire l’article

U N  O E I L  S U R  M O N  Q U A R T I E R 

Capture d’écran 2017-05-12 à 16.00.59.png « Les médias français ne prennent pas assez de risques (tout comme les labels) et devraient oser promouvoir des rappeuses. Il y a aura toujours un public. Des jeunes filles en mal de role models, des amateurs de rap, des mélomanes, ou des gens curieux et ouverts tout simplement… » Lire l’article

S O U S  L A  J U  P E

Capture d’écran 2016-09-05 à 17.08.49

« Notre culture de la chanson est truffée de misogynie, mais tant que ce sont des hommes blancs, « présentables », à la masculinité acceptable, on les érige en références populaires. On applaudit tous ces messieurs de la variété qui parlent de leur désir pour les femmes, souvent objectivées et dont on ignore le degré de consentement, car le tout est enrobé dans du prétendu « romantisme » et de la chanson d’amour. Résultat, on nous colle des stéréotypes désastreux dans le crâne et on nous apprend que ces chanteurs normés sont des gentlemen. » Lire l’article

S A C R É E  M A N C H E T T E

sacree manchette

« La bloggeuse de Madame Rap observe en revanche sur le Nouveau Continent un changement de mentalité depuis 2010. « Il y a un nouveau courant hip hop qui est né des cendres de la « ball culture », le pilier des identités africaines, latino américaines et LGBT ». Il y a ainsi des artistes tels que Azealia Banks et Franck Ocean qui ont officiellement fait leur coming out, ainsi que le courant du rap queer, avec Mykki Blanco en tête de file, qui joue sur l’ambiguïté. » Lire l’article

S T Y L I S T

stylist madame rap « Pour Éloïse Bouton, journaliste spécialiste de rap et militante féministe, « il est indéniable qu’il y a de la misogynie dans le rap, mais au même titre que dans le reste de la société ». Sauf qu’il attire plus de critiques car elle s’y voit davantage qu’ailleurs, « ses codes étant très crus, très frontaux et loin des normes des élites qui décident qui est fréquentable ou pas ». » Lire l’article

BARBIETURIX

Capture d’écran 2017-06-18 à 15.39.22.png

Merci Barbi(e)turix pour cette interview sur Madame Rap !

« Le rap, comme le rock, m’ont toujours accompagnée. Ce sont des musiques profondément politiques, des refus de se soumettre, des poches de liberté. Elles font écho à une forme de rébellion et d’incapacité (assumée) à me conformer, qui m’a toujours habitée. » A lire ici

SCRED CONNEXION

KT GORIQUE Exclusive Freestyle pour MADAME RAP

Kt Gorique se déchaîne en style libre dans son dernier clip Madame Rap. Ora la mixtape de la championne du monde End Of the Weak (2012) est déjà disponible partout.

 

LE PARATONNERRE 

Capture d’écran 2016-12-11 à 10.30.19.pngRetrouvez l’interview d’ Eloïse Bouton pour le site Le Para Tonerre

 » Il y a en fait des féminismes. Une grande multitude même avec collectifs queer, LGBT, femmes voilées…  » Lire l’article 

 

R T S F  93

epidemix

Interview dans l’émission Epidemix, animée par Mac Manu et DJ Idem sur RTSF 93 à Saint-denis (93).

Réécouter le podcast ( à partir de 53’49)

 

P E R  S E  S I B I 

persesibi

« Toute la société est sexiste. Le rap l’est tout autant que le reste. Mais comme il s’agit d’un microcosme « hors normes », le sexisme apparaît exacerbé. » Lire l’article

E V E  L E  B L O G 

madamerap-eve

« Le rap, une discipline par nature sexiste, avec son imagerie extra-virile, ses clips dégradants pour l’image des femmes et ses textes franchissant parfois franchement la ligne rouge de la misogynie? Que nenni, proteste la journaliste et auteure Éloïse Bouton, qui vient d’ouvrir un réjouissant blog, Madame Rap, consacré aux femmes du mouvement hip hop… » Lire l’article

L E S  N O U V E L L E S  N E W S 

« Eloïse Bouton s’attaque à un sujet passionnant : les femmes dans le hip-hop. A grand renfort de clips et de fiches d’identités, elle met en lumière les créatrices de rap. Un petit nouveau, à suivre. » Lire l’article

O N  T H E  R O C K S 

ontherocks

« Toute notre société fonctionne sur la base d’un modèle patriarcal, on est bien loin de l’idéal d’égalité homme/femme, très loin. Mais ça ne veut pas dire que tout le monde est macho, les rappeurs ne sont pas tous machos, heureusement, mettre ces nanas en avant c’est aussi les exposer, leur donner une tribune, que les mentalités changent. » Lire l’article

L E  D I R E C T  D E  L I B É R A T I O N 

madamerap ledirectlibe

« Celle qui fut la première Française à rejoindre les Femen (qu’elle a quittées) en avait assez de la sous-représentation des femmes dans ce milieu et souhaitait «les recenser et montrer qu’elles sont partout, sur toute la planète». » Lire l’article

C H E E K  M A G A Z I N E

madame rap cheek

« Dans les années 90, la chanson de la rappeuse américaine Queen Latifah Unity m’a beaucoup marquée. Elle y répète qu’on ne peut pas traiter les filles de ‘bitches’, et qu’elles méritent le respect. Pour moi, c’était tout nouveau. Je n’avais jamais encore entendu une telle revendication dans le rap. » Lire l’article

T E R R I E N N E S  D E  T V 5  M O N D E 

madame rap terriennes

« On a le droit de ne pas s’identifier au féminisme ou à la féminité de Nicki Minaj et Beyonce. Pour autant, cela ne veut pas dire qu’elles ne sont pas légitimes. Il n’y a pas un féminisme, mais des féminismes. Chacune son combat. D’ailleurs, ces stars ont aidé des millions de femmes sur la planète à mieux assumer leur corps. » Lire l’article

L E S  I N R O C K S

« Éloïse se considère aujourd’hui comme une “féministe free-lance” et profite de l’indépendance de son militantisme pour multiplier les initiatives à titre personnel. La dernière en date s’appelle Madame Rap. Un cool blog hébergé sur Tumblr qui recense aujourd’hui pas moins de 420 rappeuses originaires du monde entier. »

Lire l’interview et l’article

R U E  8 9

madame rap rue89

 

« Le Tumblr Madame Rap, lancé par Eloïse Bouton, vise à faire connaître les rappeuses de tous les pays du monde, en publiant une chanson de chacune de ces artistes. » Lire l’article

 

 

 

N V I V O

madame rap nvivo

 

« Madame Rap se trata de un nuevo proyecto iniciado por Eloïse Bouton destinado a dar difusión a las raperas de todo el mundo a través de Tumblr. Un perfil en el que podemos encontrar MC’s de diferentes épocas clasificadas según su país de origen y año de publicación de sus trabajos… » Lire l’article

 

 

LET’SMOTIV 

Let’smotiv Méditerranée cite Madame Rap dans son agenda culturel ! 

16388328_1840978682784676_1748181370310506064_n

FOCUS INSIDE

Capture d’écran 2017-05-12 à 16.07.03.pngRetrouvez l’interview de Éloïse Bouton de Madame Rap dans Focus Inside Paris !

« L’idée est de rendre aux femmes dans le hip hop la place qu’elles méritent, car contrairement aux idées reçues elles sont nombreuses! Rappeuses, DJs, graffeuses, beatmakeuses, b-girls, elles sont bien là et l’ont toujours été. Mais les médias grand public ont tendance à les bouder, même si les choses évoluent lentement.  » Lire l’article 

 

SNAKK

13909164_1762205197328692_5082573744081782204_o.pngDécouvrez l’interview de Éloïse Bouton dans le webzine culturel SNAKK.

« Etre féministe et aimer le rap ne me semble pas plus schizophrène qu’être féministe et s’épiler ou porter des talons, être féministe et aimer les films de Woody Allen, ou être féministe et faire les soldes. » A lire ici 

BELELU

Capture d_écran 2017-06-22 à 10.12.41

Belelú, l’un des premiers médias en ligne en Amérique Latine basé au Chili (avec des branches au Mexique et en Espagne) parle de la vidéo de Madame Rap « 40 ans de hip hop au féminin en 4 minutes » ! « Le site féministe Madame Rap présente des femmes du monde entier qui luttent contre le sexisme dans la culture hip hop. » A lire ici

SOUS LA JUPE 

capture-decran-2016-12-11-a-09-00-30

Interview de Emeraldia Ayakashi sur notre compilation Still I Rise :  11 artistes internationales rappent contre les violences faites aux femmes !  » …les meilleures mélodies sont celles dont vous vous souvenez – elles reviennent à vous. Vous vous réveillez juste le matin et elles sont là !  » Lire l’interview 

DESINVOLT

Capture d’écran 2017-08-08 à 13.54.00.pngRap et Genre – Eloïse Bouton, Madame Rap et la diffusion des rappeuses .  Madame Rap, c’est le premier média consacré aux femmes dans le hip-hop. Journaliste et militante féministe, Eloïse Bouton évolue dans un milieu où le rap est souvent mal perçu : “quand on dit qu’on kiffe Booba on se fait pas mal charrier“. L’idée de ce média naît de la suite d’une discussion houleuse pendant laquelle émerge la question de l’intersectionnalité et des clichés classiques sur les femmes dans le rap.   A lire ici 

L’  O B S 

mrobs