Madame Rap dans la Presse

FRANCE INTER

MR-franceinter

Éloïse Bouton était invitée dans l’émission Le Débat de Midi sur « Le rap est-il devenu le nouveau standard français ? » Écouter le podcast

YAKA FOKUS

MR-yakafokus

Interview pour le projet Urbaines de l’association nancéenne Yaka Fokus. Voir l’interview

EXPLICITE

MR-explicite

À 24 ans, Chilla explose dans le rap depuis la sortie de son album Karma. Entre coups de gueule féministes et textes plus intimes, la rappeuse se fait une place dans un univers très masculin. Voir la vidéo

LONGUEUR D’ONDES

« Ce que Madame Rap cherche, c’est de rendre visibles les minorés, les non-entendus, ceux que l’on n’écoute pas; mettre en lumière la plura- lité des humains. C’est comme ça que l’on œuvre pour conquérir l’égalité des conditions. Il s’agit de rééquilibrer, de combler l’asymétrie qu’il y a entre la norme dominante et les atypiques. Créer de nouveaux modèles et de nouveaux repères avec lesquels les gens vont grandir et s’éduquer. « Lire l’article

KLAP TV

klap TV.png

Interview filmée aux Trinitaires à Metz lors du cypher Madame Rap « Rappeuses de l’Est », organisé dans le cadre du festival East Block Party #9. Voir la vidéo

EL SALTO

madamerap-el salto

Primer medio francés dedicado a las mujeres en el hip hop, Madame Rap vio la luz en 2015. Un espacio “entre educación popular y lucha por la igualdad” fundado por la periodista independiente y activista feminista Éloïse Bouton. En él encontramos nombres conocidos y otros que no lo son, pacientemente encontrados en todo el mundo… Lire l’article

CULTURE 31

madamerap-culture 31

« Visibiliser les rappeuses et les arts de rue au féminin. » La démarche est claire et incisive. Il vous reste jusqu’au 18 mai pour apporter votre soutien financier à Madame Rap, média numérique et indépendant des rappeuses des quatre coins du monde… Lire l’article

EXHALAISONS

madamerap-exhalaisons

Depuis le début des manifestations étudiantes et le blocage de nombreuses universités à travers le pays, les élèves s’organisent pour faire vivre le blocus dans leurs établissements. À Science-Po Rennes, les esprits s’éveillent autour de conférences et débats organisés dans les amphis. Le 24 avril dernier, c’est Éloïse Bouton militante féministe et créatrice du site Madame Rap qui intervient… Lire l’article 

COCY

madamerap-cocy

Voilà, maintenant qu’on a fait le tour des clichés les plus coriaces sur l’univers du rap, permettez-nous de vous présenter Madame Rap, un site créé il y a trois ans et qui a à cœur de faire changer le regard que l’on porte sur ce genre musical, en mettant en avant les talents au féminin. Parce que oui, ils existent… Lire l’article 

RADIO CAMPUS RENNES

C lab

Radio Campus Rennes a interviewé Éloïse Bouton lors de sa conférence « Pourquoi je suis féministe et j’aime le rap » à Sciences Po Rennes. Ecouter le podcast

HIP HOP INFOS FRANCE

madamerap-2HIF

Cela fait maintenant trois ans que Madame Rap existe. Fondé par Éloïse Bouton, autrice, militante féministe et journaliste indépendante, ce média possède de grandes ambitions et espère se développer dans les mois à venir. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a lancé récemment une campagne afin de réunir 5000 euros… Lire l’article

FLAIR (Belgique)

madamerap-flair

Surprise (ou pas), il n’y a pas que le rap qui détient son lot de chansons sexistes. Le site Madame Rap, premier média en France dédié aux femmes dans le hip hop, a réalisé une vidéo répertoriant 30 chansons populaires bien sexistes qui ne sont pas du rap!… Lire l’article

HHQC (Québec)

madamerap-HHC

En chiffre, le site recense plus de 1200 rappeuses du monde entier. On y retrouve aussi plus de 100 interviews d’artistes et figures de la scène hip-hop. Bref, une initiative plus qu’intéressante…. Lire l’article

EUROPE 1

madamerap-europe1

Il serait faux et malhonnête de dire que le rap a l’apanage du sexisme et de la misogynie. On exige des rappeurs ce qu’on ne demande pas aux artistes d’autres genres musicaux. C’est ce que tente de démontrer Madame Rap. Madame rap, c’est le premier média français dédié aux femmes dans le hip hop, qui fait d’ailleurs l’objet d’une campagne de financement participatif sur Ulule… Ecouter le podcast

TSUGI

tsugi ulule.pngAidons Madame Rap. Fondé en 2015 par la journaliste Eloise Bouton (Brain Magazine, Causette, Cheek…), le webzine permet de mettre en lumières les rappeuses et “les arts de la rue au féminin, le rap queer et les LGBT+ dans le hip-hop et les discours hors normes”…  Lire l’article sur Tsugi

RADIO CAMPUS PARIS

madamerap-thelmaetlouise.png

La musique rap est souvent considérée comme sexiste, violente et homophobe. D’ailleurs, on l’a vu récemment avec les polémiques autour des rappeurs Orlesan et Damso… Ecouter le podcast

TSUGI RADIO

Antoine Dabrowski et Alexis Bernier ont passé 90 minutes au cœur des Femmes s’en mêlent, le festival qui met à l’honneur la scène féminine dans toute sa diversité depuis 20 ans. En partenariat avec agnès b. et en direct de la Machine du Moulin Rouge avec : Cata.Pirata, Stéphane Amiel, la journaliste Eloïse Bouton de Madame Rap, Marine De Bruyn pour le collectif shesaid.so ainsi que la rapeuse suisse KT Gorique. Écouter le podcast (à partir de 31’25)

GOUINEMENT LUNDI

gouinement

Gouinement Lundi a consacré une émission spéciale à Madame Rap, au hip hop et au rap, au coeur des luttes queer, lesbiennes et bisexuelles !
Écouter le podcast (à partir de 21’06)

BALLAST

madamerap-ballast

Premier média français dédié aux femmes dans le hip-hop, Madame Rap a vu le jour en 2015. Un espace « entre éducation populaire et lutte pour l’égalité » fondé par la journaliste indépendante et activiste féministe Éloïse Bouton : on y trouve des noms connus et d’autres non, patiemment dénichés aux quatre coins du monde. Le rap, jure celle qui organise également des concerts, des conférences et des débats, est « un bouc émissaire bien pratique » : se focaliser à ce point sur son rapport aux femmes, sans rien saisir de la diversité de ce genre musical, dédouane peu ou prou le reste de la société de son sexisme… Lire l’article sur Ballast

LE VLIPP

IMG_3888

Interview tournée lors de la rencontre Madame Rap organisée par le festival HIP OPSESSION à Trempolino à Nantes en mars 2018. Voir la vidéo

GREENROOM

greenroom madame rap

En juillet, plusieurs groupes féministes tentaient d’empêcher la tenue d’un concert du rappeur Lorenzo à Dijon. Elles pointaient la violence de ses textes, envers les femmes notamment. Lui, s’est marré. Ce n’est que le dernier exemple en date d’un dialogue de sourd entre monde du rap, et les groupes de défense des droits des femmes. Éloïse Bouton est une ancienne Femen, et anime Madame Rap – un site sur les femmes du rap -, et elle explique surtout pourquoi « un rappeur et une féministe peuvent discuter »… Lire l’article sur Greenroom

LE RÈGLEMENT / TEMPÊTE DE SALE

madamerap-tempete-de-sale
« Il ne faut pas oublier que c’est un espace de liberté d’expression pour les rappeuses », nous dit Eloise Bouton, notre invitée de la semaine, qui a créé le blog Madame Rap. Son site recense plus de soixante rappeuses françaises actives, et plus de 1200 dans le monde entier. Et puis, même quand il est sexiste, le rap est honnête, droit dans ses rimes, et on peut le critiquer et le rejeter plus facilement, non ? Pas comme les Rolling Stones, Claude François et bien d’autres… Ecouter le podcast

STREETPRESS

streetpress MR

Tribune vidéo de Éloïse Bouton sur l’invisibilisation des rappeuses en France – Voir la vidéo

EURADIONANTES

madamerap-euradionantes

Ellen avait le plaisir de parler avec Eloise Bouton, journaliste, féministe, LGBTQ+ et fondatrice de la plateforme en ligne, Madame Rap, dédié au hip hop féminin… Ecouter le podcast

LE MAGAZINE DE LA VILLE DE NANTES

madamerap-villedenantes

« J’avais envie de démontrer que l’on pouvait être féministe et aimer le rap. Et que ce n’était pas un milieu aussi misogyne qu’on pouvait le laisser entendre. C’est aussi un espace dans lequel les femmes ont une grande liberté de parole. »… Lire l’article

CHEEK MAGAZINE

cheek.png

Le site Madame Rap, premier média en France dédié aux femmes dans le hip hop, a publié une vidéo, 30 chansons populaires bien sexistes qui ne sont pas du rap, qui épingle les chansons les plus sexistes jamais enregistrées en variété, rock, folk, et autres musiques socialement mieux acceptées en France que le rap. Lire l’article sur Cheek

mr-cheek-itv

« Avec Madame Rap, le site qu’elle a lancé en août 2015, cette ex-Femen, journaliste et militante, offre une visibilité sans précédent aux rappeuses du monde entier. Désormais épaulée par la Dj et productrice Emeraldia Ayakashi, Eloïse Bouton allie sa passion du hip hop à son militantisme féministe au sein de ce projet qui prend de plus en plus d’ampleur… » Lire l’article sur Cheek

capture-decran-2016-12-11-a-08-41-40

« Pourquoi on peut être féministe et aimer le rap », retrouvez le talk de Éloïse Bouton sur Madame Rap, les femmes et le hip hop lors de la soirée de CHEEK Magazine « Feminism is coming » le 8 novembre 2016 ! Lire l’article sur Cheek

madame rap cheek

« Dans les années 90, la chanson de la rappeuse américaine Queen Latifah Unity m’a beaucoup marquée. Elle y répète qu’on ne peut pas traiter les filles de ‘bitches’, et qu’elles méritent le respect. Pour moi, c’était tout nouveau. Je n’avais jamais encore entendu une telle revendication dans le rap. » Lire l’article sur Cheek

KONBINI

Capture d_écran 2017-06-18 à 15.32.59

« Un shot de talent au féminin qui prouve sans forcer que les rappeuses américaines pèsent au moins pour moitié dans la discipline. De 3D Na’Tee à Zay Bella, en passant par Dominique Young Unique, MC Trouble, Queen Latifah ou encore Trina, cette vidéo met en avant des artistes femmes qui revendiquent leur pouvoir et leur indépendance. La quintessence du hip-hop et du féminisme pour Éloïse Bouton, qui expliquait il y a un an : ‘Le rap est le seul espace artistique qui donne aux femmes cette liberté de parole. Et c’est notamment pour cette raison que je continuerai à être féministe et à aimer le hip-hop.' » Lire l’article

AU FÉMININ

Capture d’écran 2016-09-05 à 16.59.54

« Il n’y a aucune raison valable pour que les femmes ne puissent pas arborer un look urbain voire mixte. .. ligne de t-shirts unisexes. (…) Disponibles de la taille S à XL, ces vêtements originaux matchent parfaitement avec un jean comme une petite jupe noire. »  Lire l’article

LCI

Capture d_écran 2017-07-25 à 12.10.19

Le milieu du rap est-il toujours ce monde machiste et homophobe véhiculé par les clichés ? Les lignes sont en train de bouger aux Etats-Unis depuis les coming-out des rappeurs comme Frank Ocean ou Azealia Banks. Qu’en est-il en France ? Lire l’article

LES INROCKUPTIBLES

capture-decran-2016-12-11-a-08-37-29

Les Inrocks parlent de Madame Rap et du talk de Éloïse Bouton sur rap et féminisme lors de la soirée de CHEEK Magazine « Feminism is coming » le 8 novembre 2016 ! Voir la vidéo

« Éloïse se considère aujourd’hui comme une “féministe free-lance” et profite de l’indépendance de son militantisme pour multiplier les initiatives à titre personnel. La dernière en date s’appelle Madame Rap. Un cool blog hébergé sur Tumblr qui recense aujourd’hui pas moins de 420 rappeuses originaires du monde entier. » Lire l’interview et l’article

 20 MINUTES

Capture d’écran 2016-09-05 à 17.17.04

« Le féminisme et le hip-hop ne sont pas incompatibles, bien au contraire », argumente Eloïse Bouton, qui tient le blog Madame Rap et vient de signer une tribune sur les femmes et le rap. « Dans le rap, les femmes trouvent une liberté qu’elles n’ont nulle part ailleurs. Elles peuvent y parler de sexe, de violence, de politique… Et on y trouve des artistes de toutes les origines, avec des corps de toutes les formes. » Lire l’article

MASHABLE

Capture d_écran 2017-07-03 à 15.22.13

« Je ne crois pas qu’on ait entendu dire dans une rédaction : ‘Parle juste du slip de Roman Polanski, pas de ses films, alors même que le mec a été accusé de viol' », s’insurge Eloïse Bouton, journaliste et fondatrice du site Madame Rap, lors d’une conférence sur le rap et les genres organisée dans le cadre du festival Paris Hip Hop. « Dire que le rap est une musique sexiste, c’est du racisme. Le hip hop est par nature inclusif et pluriel. Et c’est franchement dommage de réduire un art à ça. » Lire l’article

TÊTU

Capture d’écran 2017-08-08 à 13.54.22.png

Selon Eloïse Bouton, militante féministe et fondatrice de Madame Rap citée par LCI.fr ce coming-out « a été un déclencheur aux États-Unis », ouvrant la question gay dans l’univers du rap qui lui a longtemps laissé ses portes closes. Les confidences de 50 Cent et Jay-Z, véritable émanations virilistes, sur l’homosexualité de leurs mères et le soutien de Macklemore au mariage pour tous sont cités en exemple. Lire l’article

VICE MAGAZINE ( QUEBEC)

Capture d_écran 2017-09-16 à 10.49.32

Entretien avec Éloïse Bouton sur les femmes du hip-hop. Madame Rap est le premier média en ligne dédié aux artistes féminines de hip-hop. Il offre des coups de gueule et une éducation en règle aux médias mainstream qui jugent le rap uniquement sous l’angle de la misogynie Lire l’interview

RADIO  NOVA 

Capture d’écran 2017-05-12 à 16.10.08.png

A l’occasion de la conférence « Quelle place pour les femmes dans la musique rap ? » organisée à la Médiathèque Jean-Pierre Melville dans le 13e arrondissement à Paris le 5 octobre 2016, Madame Rap propose sa sélection de quatre rappeuses dans Le Grand Mix de Radio Nova.  Ecouter le podcast

Capture d’écran 2017-09-16 à 10.58.50.png

 Tous les après-midi de semaine de 13h à 18h, le turfuroscope met la jeunesse sur haut-parleur et scrute le monde de demain. Idées fraîches et nouvelles têtes, innovations et mouvements émergents : chez Nova, on pense toujours qu’il est possible de changer le monde. Alors on tend le micro à la génération à venir…

MOUV’ 

madamerap-mouv

D’ de Kabal, rappeur et Éloïse Bouton, journaliste et créatrice du 1er media dédié aux femmes dans le Hip Hop en France « Madame Rap » sont les co-auteurs du documentaire « Le bruit de nos Silences » sur les questions de sexualité, d’intime et de rapport à la violence. L’occasion de leur poser la question « Pourquoi le rap féminin n’explose pas en France ? »… Voir la vidéo

capture-decran-2016-10-04-a-23-15-11

« Florence Baruch a rencontré Eloïse Bouton, Fondatrice de la plateforme MadameRap, qui rassemble des rappeuses du monde entier des débuts du Hip-Hop à nos jours. Parce que les femmes font aussi le rap. Parce qu’il est temps d’entendre leurs voix !…  » Ecouter l’interview à partir de 32’59

LA PARISIENNE

19105562_1903005599915317_7405791348697702946_n

« Madame Rap à donc tenu à montrer que le hip-hop américain n’était pas, et n’est toujours pas, uniquement testostérone : «Pour leur rendre la place qu’elles méritent et rappeler que le hip hop s’est aussi construit avec elles, Madame Rap vous livre sa version de 40 ans de hip hop au féminin en 4 minutes, avec 100 rappeuses américaines que nous n’avons pas eu grand mal à dénicher». Dans celle-ci, Azealia Banks, Lauryn Hill, Lil Kim, Queen Latifah ou encore Princess Nokia se côtoient. » Lire l’article

BOOSKA P

Capture d’écran 2017-06-18 à 15.24.57.png

« Hormis Missy Elliott, Nicki Minaj et Lauryn Hill, les femmes sont totalement exclues de cette rétrospective au profit d’une sélection bien couillue. Pour leur rendre la place qu’elles méritent et rappeler que le hip hop s’est aussi construit avec elles, Madame Rap vous livre sa version de 40 ans de hip hop au féminin en 4 minutes, avec 100 rappeuses américaines que nous n’avons pas eu grand mal à dénicher ». Lire l’article

LES  NOUVELLES  NEWS 

mrnnews

« Télérama a choisi d’invisibiliser les femmes avec une sélection 100% mâle de la nouvelle scène du rap français. Pour Les Nouvelles News, Éloïse Bouton de Madame Rap propose sa sélection de rappeuses : Sianna, Pumpkin, A2n indépendante, Billie Brelok, Liza Monet, LADEA & Pand’Or Officiel ! Comme quoi, c’était pas si difficile ; ) » Lire l’article

« Eloïse Bouton s’attaque à un sujet passionnant : les femmes dans le hip-hop. A grand renfort de clips et de fiches d’identités, elle met en lumière les créatrices de rap. Un petit nouveau, à suivre. » Lire l’article

 KKISS 

mrkkiss

« Le rap est la seule musique où on peut trouver autant de femmes non blanches, aux morphologies et religions diverses, issues de classes populaires, et qui parlent de leur quotidien, de politique, de sexualité, de violence et de plaisir sans tabous. » Lire l’article

 UN OEIL SUR MON QUARTIER 

Capture d’écran 2017-05-12 à 16.00.59.png

« Les médias français ne prennent pas assez de risques (tout comme les labels) et devraient oser promouvoir des rappeuses. Il y a aura toujours un public. Des jeunes filles en mal de role models, des amateurs de rap, des mélomanes, ou des gens curieux et ouverts tout simplement… » Lire l’article

SOUS LA JUPE

Capture d’écran 2016-09-05 à 17.08.49

« Notre culture de la chanson est truffée de misogynie, mais tant que ce sont des hommes blancs, « présentables », à la masculinité acceptable, on les érige en références populaires. On applaudit tous ces messieurs de la variété qui parlent de leur désir pour les femmes, souvent objectivées et dont on ignore le degré de consentement, car le tout est enrobé dans du prétendu « romantisme » et de la chanson d’amour. Résultat, on nous colle des stéréotypes désastreux dans le crâne et on nous apprend que ces chanteurs normés sont des gentlemen. » Lire l’article

SACRÉE MANCHETTE

sacree manchette

« La bloggeuse de Madame Rap observe en revanche sur le Nouveau Continent un changement de mentalité depuis 2010. « Il y a un nouveau courant hip hop qui est né des cendres de la « ball culture », le pilier des identités africaines, latino américaines et LGBT ». Il y a ainsi des artistes tels que Azealia Banks et Franck Ocean qui ont officiellement fait leur coming out, ainsi que le courant du rap queer, avec Mykki Blanco en tête de file, qui joue sur l’ambiguïté. » Lire l’article

STYLIST

stylist madame rap

« Pour Éloïse Bouton, journaliste spécialiste de rap et militante féministe, « il est indéniable qu’il y a de la misogynie dans le rap, mais au même titre que dans le reste de la société ». Sauf qu’il attire plus de critiques car elle s’y voit davantage qu’ailleurs, « ses codes étant très crus, très frontaux et loin des normes des élites qui décident qui est fréquentable ou pas. » Lire l’article

BARBIETURIX

Capture d’écran 2017-06-18 à 15.39.22.png

« Le rap, comme le rock, m’ont toujours accompagnée. Ce sont des musiques profondément politiques, des refus de se soumettre, des poches de liberté. Elles font écho à une forme de rébellion et d’incapacité (assumée) à me conformer, qui m’a toujours habitée. » Lire l’article

LE PARATONNERRE 

Capture d’écran 2016-12-11 à 10.30.19.png

« Il y a en fait des féminismes. Une grande multitude même avec des collectifs queer, des LGBT, des femmes voilées… «  Lire l’article 

RTSF  93

epidemix

Interview de Éloïse Bouton dans l’émission Epidemix, animée par Mac Manu et DJ Idem sur RTSF 93 à Saint-Denis (93). Ecouter le podcast ( à partir de 53’49)

PER SE SIBI

persesibi

« Toute la société est sexiste. Le rap l’est tout autant que le reste. Mais comme il s’agit d’un microcosme « hors normes », le sexisme apparaît exacerbé. » Lire l’article

EVE LE BLOG

madamerap-eve

« Le rap, une discipline par nature sexiste, avec son imagerie extra-virile, ses clips dégradants pour l’image des femmes et ses textes franchissant parfois franchement la ligne rouge de la misogynie? Que nenni, proteste la journaliste et auteure Éloïse Bouton, qui vient d’ouvrir un réjouissant blog, Madame Rap, consacré aux femmes du mouvement hip hop… » Lire l’article

ON THE ROCKS

ontherocks

« Toute notre société fonctionne sur la base d’un modèle patriarcal, on est bien loin de l’idéal d’égalité homme/femme, très loin. Mais ça ne veut pas dire que tout le monde est macho, les rappeurs ne sont pas tous machos, heureusement, mettre ces nanas en avant c’est aussi les exposer, leur donner une tribune, que les mentalités changent. » Lire l’article

LE DIRECT DE LIBÉRATION

madamerap-direct-libé

Un peu de musique pour la pause dej’ ! Voici une sélection préparée par le site Madame Rap : du Togo au Guatemala, découvrez 60 rappeuses qui se battent pour les droits des femmes.

madamerap ledirectlibe

« Celle qui fut la première Française à rejoindre les Femen (qu’elle a quittées) en avait assez de la sous-représentation des femmes dans ce milieu et souhaitait «les recenser et montrer qu’elles sont partout, sur toute la planète». » Lire l’article

TERRIENNES DE TV 5 MONDE

madame rap terriennes

« On a le droit de ne pas s’identifier au féminisme ou à la féminité de Nicki Minaj et Beyonce. Pour autant, cela ne veut pas dire qu’elles ne sont pas légitimes. Il n’y a pas un féminisme, mais des féminismes. Chacune son combat. D’ailleurs, ces stars ont aidé des millions de femmes sur la planète à mieux assumer leur corps. » Lire l’article

RUE 89

madame rap rue89

« Le Tumblr Madame Rap, lancé par Eloïse Bouton, vise à faire connaître les rappeuses de tous les pays du monde, en publiant une chanson de chacune de ces artistes. » Lire l’article

NVIVO

madame rap nvivo

« Madame Rap se trata de un nuevo proyecto iniciado por Eloïse Bouton destinado a dar difusión a las raperas de todo el mundo a través de Tumblr. Un perfil en el que podemos encontrar MC’s de diferentes épocas clasificadas según su país de origen y año de publicación de sus trabajos… » Lire l’article

FOCUS INSIDE

Capture d’écran 2017-05-12 à 16.07.03.png« L’idée est de rendre aux femmes dans le hip hop la place qu’elles méritent, car contrairement aux idées reçues elles sont nombreuses! Rappeuses, DJs, graffeuses, beatmakeuses, b-girls, elles sont bien là et l’ont toujours été. Mais les médias grand public ont tendance à les bouder, même si les choses évoluent lentement.  » Lire l’article 

SNAKK

13909164_1762205197328692_5082573744081782204_o.png

« Etre féministe et aimer le rap ne me semble pas plus schizophrène qu’être féministe et s’épiler ou porter des talons, être féministe et aimer les films de Woody Allen, ou être féministe et faire les soldes. » Lire l’article

BELELU

Capture d_écran 2017-06-22 à 10.12.41

Belelú, l’un des premiers médias en ligne en Amérique Latine basé au Chili (avec des branches au Mexique et en Espagne) parle de la vidéo de Madame Rap « 40 ans de hip hop au féminin en 4 minutes » ! « Le site féministe Madame Rap présente des femmes du monde entier qui luttent contre le sexisme dans la culture hip hop. »Lire l’article

DESINVOLT

Capture d’écran 2017-08-08 à 13.54.00.png

Madame Rap, c’est le premier média consacré aux femmes dans le hip-hop. Journaliste et militante féministe, Eloïse Bouton évolue dans un milieu où le rap est souvent mal perçu : “quand on dit qu’on kiffe Booba on se fait pas mal charrier“. L’idée de ce média naît de la suite d’une discussion houleuse pendant laquelle émerge la question de l’intersectionnalité et des clichés classiques sur les femmes dans le rap.   A lire ici 

SUR SON RAP
Capture d_écran 2017-10-11 à 21.50.00

« Alors que la nouvelle de la première place au top Billboard de la rappeuse états-uniennes Cardi B a fait le tour du web, depuis des années maintenant, la France ressemble à une morne plaine commerciale pour les rappeuses. Le constat, qui n’est tempéré que par le récent disque d’or de Shay, a conduit la journaliste Éloïse Bouton, par ailleurs créatrice du site Madame Rap, à cette interrogation : Pourquoi il n’y eu aucune rappeuse mainstream en France depuis Diam’s ? » Lire l’article

L’OBS

mrobs