Catégories Interviews

Nanor : « On peut facilement se reconnaître dans mes sons car je parle de tout »

Publié le

Rappeuse émergente de 21 ans, Nanor a passé toute son enfance à Paris avant de déménager à Montpellier à l’âge de 19 ans. Elle nous raconte son parcours du basket au rap, en passant par l’écriture et la sortie de son premier EP Elmiah ¥01h01.

D’où vient le nom Nanor ?

Nanor est mon surnom depuis que je suis petite. Parce que j’ai mon prénom, Eléanore, est assez long.
 
Quand et comment as-tu découvert le rap ?

La culture hip hop et le rap, je les ai découverts toute jeune grâce à mes grands frères. Que ce soient des sons américains ou français, je leur dois tout !

Tu as sorti ton Premier clip Radio « Tempo – Nanor 1 » en janvier 2021. Y’a-t-il eu un événement particulier qui t’a poussé à te lancer ?

Musicalement parlant, je voulais me lancer, mais comment ? Ça, je n’en avais aucune idée, zéro plan vraiment. Jusqu’à ce qu’il y ait un caméraman qui me propose de me clipper en postant un commentaire sous l’un de mes freestyles. Et grâce à lui, j’ai eu mon premier clip. C’est ça qui est beau, même si je ne savais ni comment ni quoi faire, on m’a tendu la main.

As-tu reçu une éducation musicale ?

Je n’ai pas reçu d’éducation musicale, je me suis faite seule. Depuis que j’ai déménagé, j’ai vraiment commencé à écrire tout et rien.

Quel·les ont été tes rôles modèles en grandissant ?

En vrai, je n’en ai pas forcément eu. J’écoute de tout et j’avoue que j’apprends de n’importe quel artiste ou du moins j’essaie. À la base, j’étais à fond dans le basket-ball, je voulais devenir pro, mais j’ai eu beaucoup trop de problèmes d’un coup et j’ai dû abandonner.

Est-ce que tu écrivais-tu déjà avant de rapper ?

Avant, je n’écrivais pas du tout, je faisais des reprises de sons que j’aimais bien mais c’était catastrophique. Du coup, je n’ai jamais voulu explorer plus loin. Finalement, quand j’ai commencé à écrire sérieusement, là j’ai kiffé ! Je me sens mieux quand je fais de la musique, car je sais ce que je vaux aujourd’hui.

En novembre 2021, tu as sorti ton premier EP de 8 morceaux intitulé Elmiah ¥01h01. Que signifie ce titre et comment est né ce projet ?

Elmiah ¥01h01, mon 1er EP, fait référence aux heures miroirs. On va dire que quand j’étais seule, je ne l’étais pas vraiment car j’avais la musique et j’essayais d’apprendre à droite et à gauche. Mon frère, qui d’ailleurs est artiste lui aussi, m’a parlé des heures miroirs et j’ai trouvé ça archi intriguant ! Vous devriez aller voir !

Et l’heure 01h01 fait référence à un ange du nom de Elmiah. Je suis tombée énormément de fois sur cette heure-ci, et je l’ai choisi pour cet EP car j’ai créé tous les sons vers 01h01 du matin jusqu’à pas d’heure. L’EP est né tout naturellement, j’avais beaucoup de sons et comme je n’avais pas le temps de les clipper, au lieu de les laisser dormir, j’en ai fait un classement qualitatif pour permettre une bonne écoute à tous.

As-tu une équipe (beatmaking, production…) qui t’accompagne ?

Non, je ne suis accompagnée de personne, je fais ça avec des prods YouTube. Je n’ai pas de beatmaker mais si vous en avez un à me présenter pourquoi pas ahah ! Je remonte souvent à Paris pour enregistrer mes morceaux au studio.

Quel est le morceau dont tu es la plus fière à ce jour ?

Le morceau dont je suis le plus fière est « Encore un peu » sur mon EP Elmiah ¥01h01. Il a représenté une grande étape dans ma vie. Et c’était la 1ère fois que je parlais librement de « l’amour ». Une longue relation que j’ai eue avec une fille.

Comment définirais-tu ta musique et ton univers à des personnes qui ne te connaissent pas ?

En termes musicaux, je dirais qu’on peut facilement se reconnaître dans mes sons car je parle de tout : des épreuves, pour ceux qui en ont eu, et du vécu, qu’il soit familial ou amoureux.

Quelles sont tes autres activités en dehors du rap ?

Franchement, en ce moment je n’en ai plus, j’ai arrêté de faire du basket. Sinon à part ça, sortir avec mes potes tranquille.

Est-ce que le rap est ton métier aujourd’hui ? Si non, est-ce un objectif à terme ?

Non le rap n’est pas encore mon métier, mais j’aimerais bien. C’est ça mon objectif, faire découvrir ma musique à tout le monde !

Quels sont tes projets à venir ?  

Sûrement un nouvel EP, et quelques clips aussi.

Que penses-tu de Madame Rap ? Des choses à changer/améliorer ?

Pour ma part, je trouve que c’est un très bon média. J’aime le fait que toutes les femmes soient diffusées, ça permet de connaître d’autres univers musicaux. Merci à vous pour ça !!

Retrouvez Nanor sur YouTube et Instagram.

  1. Un jour ou l’autre tout le monde connaîtra Nanor pour sa plume et sa sincérité.
    Paix&Amour sur toi ✌🏾❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.