Interview – Miss Eaves : « La visibilité et la représentation sont essentielles »

Madame Rap a discuté avec la rappeuse de Brooklyn Miss Eaves, adepte du DIY et couteau-suisse de la direction artistique. L’artiste féministe intersectionnelle et défenseuse du body positive sortira deux clips et un EP de 5 titres cet été et sera en concert en Europe fin juillet-début août. 

Quand et comment as-tu découvert le hip hop ?

J’ai grand en écoutant du hip hop donc ça a été toujours été là.

Quand et comment as-tu commencé à rapper et quels artistes t’ont inspirée ?

J’ai commencé à rapper il y a dix ans. J’étais à fond dans le rap électro qu’on pouvait entendre à l’époque, comme Amanda Blank, MIA, Kid Sister et Peaches. J’avais envie de faire de la musique qui fasse danser les gens.

Tu es féministe. De quel courant te sens-tu la plus proche ?

Je suis une féministe intersectionnelle. L’intersectionnalité consiste à combattre toutes les formes d’oppression parce que les femmes se trouvent dans toutes les catégories marginalisées. Lutter contre le sexisme, c’est aussi lutter contre la transphobie, le racisme, l’islamophobie, le racisme et l’homophobie.

Tu parles de « body positivity » dans les titres « Hump Day » et « Thunder Thighs ». Pourquoi ce sujet est-il encore essentiel aujourd’hui ?

C’est très important parce que pendant trop longtemps, on a fait en sorte que les gens aient une mauvaise image d’eux. Les médias grand public ont décidé que leur corps n’était pas « le bon », principalement parce qu’avoir une faible estime de soi sert le capitalisme. La visibilité et la représentation sont essentielles afin que nous puissions commencer à nous réparer et à nous accepter tel.l.e.s que nous sommes.

Tu réalises tous tes clips et conçois tes propres produits dérivés. En quoi est-ce important pour toi de contrôler ces aspects de ton travail ?

Je vis vraiment pour l’art. J’aime tous les stades du processus et j’adore apprendre de nouvelles choses. J’ai fait des études de design et travaille toujours comme graphiste, donc faire des visuels est autant une passion que faire de la musique.

Je crois au fait d’investir mon travail donc j’auto-finance ou organise des financements participatifs pour tous mes projets. Pour cette raison, j’ai généralement des budgets assez restreints et je dois endosser plusieurs casquettes pour mettre en œuvre ma vision artistique (DIY Baby). J’aime aussi prendre différentes formes artistiques et les mélanger pour raconter une histoire.

Qui sont tes rôles modèles féminins et pour quelles raisons ?

J’en ai plein. Mes grands-mères, ma mère, mes tantes, mes cousines et toutes mes amies qui travaillent très dur pour être de bonnes personnes et le meilleur d’elles-mêmes.

Qu’écoutes-tu en ce moment ?

Parfois je suis hyper flemmarde et j’écoute juste les découvertes de la semaine sur Spotify (j’aime beaucoup découvrir de nouveaux sons) mais sinon Kodocrome, Leikeli47, Dai Burger, Bby Mutha et Quay Dash.

Que penses-tu de Madame Rap ?  Des choses à changer/améliorer ?

J’adore Madame Rap ! Continuez à faire ce que vous faites.

Retrouvez Miss Eaves sur son site, Facebook, Twitter et Instagram.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s