Interview : PALOMA – PLM « Pour moi, l’artiste est indivisible de son engagement politique, l’être humain même, si on va plus loin. »

Paloma, Parisienne Bellevilloise de 33 ans, se définit elle-même comme une hybride. Elle débute sur les scènes slam, il y à 10 ans, et devient une figure active du mouvement, elle y concrétise une passion pour le live et mixe sa poésie à un flow rap, au carrefour du gothique, du rap conscient et engagé avec une attitude rock’n roll.

Artiste caméléon et indépendante, elle propose son répertoire partout et sous tous les formats.

Après deux albums auto-produits, l’un en français et l’autre en anglais, elle démontre qu’elle était autant à l’aise dans les battles que dans les opens mics et développe un qui mêle punk, jams orientales, DJs sets éléctro, orchestres symphoniques, guitares et claviers.

En parallèle de ses concerts, elle fonde « Slam debout » pour continuer à faire découvrir des artistes et poètes issus des scènes slam. Son art est brut et sombre, et étonne par ses variations. Elle oscille entre trap et chamanisme avec ses textes sauce Jim Morrison, fascine puis fédère, ne laissant jamais le public indifférent. Paloma est un cas à part, à l’énergie rock et au fond résolument hip hop.

Elle destine l’année 2018 à l’enregistrement de son 3eme projet, « 27 Club » qui retracera son approche musicale du rap comme la suite logique des légendes du rock, un hommage à ces deux univers dont elle se sent intermédiaire. Le premier extrait est disponible sur youtube, le clip « 27 Club » disponible également sur la page artiste Facebook Paloma – PLM.

Nous lui avons fait passer notre version revue et corrigée du questionnaire de Proust.

1. Vice caché : Pratique de la magie vaudoue.

2. Force cachée : Etre une grande soeur.

3. Qualité préférée chez l’être humain : La faculté à pratiquer la langue des signes universelle. Le sens de la mission.

4. Défaut destesté chez l’être humain : L’avarice des sentiments. l’égoïsme.

5. Mon défaut : Prendre beaucoup de place.

6. Ma qualité : Avoir des choses à dire.

7. Ce que j’apprécie dans la danse : Le language qui résulte de la transe de l’esprit et du corps qui délivre un message à la fois unique et universel.

8. Passe temps favori : Les séries. seule ou à plusieurs, « Buffy contre les vampires », « Mr Robot », « Malcolm », ou encore « American Horror Story ».

9. Kif Absolu : S.E.X.E

10. Drame Absolu : L’Amour.

11. Quelle Femme voudrais-je être : Dana Scully.

12. Ma société idéale : L’Utopie de Thomas More.

13. Ma société empirique : L’Anarchie.

14. Insulte préférée : La vérité.

15. Marque/Créateur-trice préférée : VéVêtement », la marque d’une jeune créatrice artiste peintre qui personnalise des pièces uniques avec des VéVés Vaudous actifs.  des perfectos ou des robes incroyables avec un sigle magique et déterminé (amour, chance, carrière…)

16. Auteurs Favoris : Char, René, Ma bible poétique – Emilie Dickinson, quand j’ai compris l’avancée contemporaine des femmes et leur supériorité – Bernard Werber, pour sa vulgarisation scientifique – et Héléna Blavatsky, pour sa vulgarisation spirituelle.

17. Ma chanson culte : CHILDREN OF THE REVOLUTION, des T-Rex.

18. Rappeuse préférée : Gangsta Boo de la 666 Mafia pour les États-Unis, et Casey en France.

19. Album de rap culte : LUNATIC, MAUVAIS OEIL.

20. Danseuse préférée : PINA BAUSCH. La patronne.

21. Héroïne dans l’histoire, dans la vraie vie : Je dirais immédiatement Rosa Parks. Mais en fait, elle représente plus que ça. Elle représente toutes les femmes en général, leur vie dans l’ombre, ces femmes du peuple, invisibles et opprimées, violées, battues, silencieuses. Citer Jacqueline Sauvage ou Florence Ray serai encore trop réducteur, que ce soit des gentilles ou des méchantes comme Bonnie Parker, les héroïnes de la vraie vie sont des femmes normales et chacune, elles le sont toutes.

22. Héroïne de l’Histoire : Bonnie Parker, donc. Une méchante.

23. Ce que je déteste le plus. : Le mépris des gros cons qui croient tout savoir.

24. L’artiste que je déteste le plus : Sardou, Michel.

25. Pire évènement Historique : LA FAIM.

26. L’animal que j’estime le plus : Le chat noir et moi, on a une histoire particulière. Chez moi on vit depuis toujours en collaboration avec eux, on les appellent les accompagants des sorcières, ils ont d’ailleurs subi le même sort qu’elles lors de l’Inquisition. J’en ai toujours eu, actuellement j’en ai 4 dans 23 m2 . Plus généralement, les animaux noirs, je les trouve à part. la panthère pour sa folie, le corbeau pour son intelligence.

27. L’engagement politique artistique : Pour moi, l’artiste est indivisible de son engagement politique, l’être humain même, si on va plus loin. La carrière de Kery James est un engagement politique. Comme celle de Keny Arkana.

28. Le super pouvoir : Je voudrais un porte-monnaie magique qui me donne 500 euros tous les matins !

29. Comment j’aimerais mourir : Vite ! Mais surtout je voudrais que ma dépouille soit utilisée comme relique magique pour des sabbats de sorcellerie blanche !

30. Current Mood : Optimistic Slayer

31. Punshline préférée : « Tu deviens tout mignon – comme un flic – seul – face à la rébellion. » quand quelqu’un faisait le chaud 2 minutes avant que je lui tombe dessus. Je te laisse reconnaître de qui elle est !

Voici l’extrait du Live de Paloma à L’Aérosol lors de la Bock Party Madame Rap à Paris, qui a eu lieu le 11 Novembre 2017 :

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fpalomanarchiste%2Fvideos%2F2017813914896670%2F&show_text=0&width=267

Propos recueillis par Emeraldia Ayakashi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s