Evénement – Sauvons la maison de Georges Bizet x Madame Rap

Sauver la maison de Georges Bizet et créer l’Espace Carmen destiné à être intégré au Centre Européen de Musique (CEM), futur pôle culturel, scientifique et touristique de la ville de Bougival, telle est la mission de cette campagne !

Campagne placée sous le Haut Patronage d’Europa Nostra

Initiée par

À propos du projet

Un trésor patrimonial et culturel de la ville de Bougival

Inspiré par le projet créé et défendu par l’association des Amis de Georges Bizet et l’association du CEM et consciente de la valeur exceptionnelle de ce patrimoine, la ville de Bougival a conçu une stratégie globale de sauvegarde des principaux sites et de leur mise en valeur.

La maison de Georges Bizet

dans laquelle le compositeur écrivit et orchestra son œuvre la plus connue, Carmen, au cours de l’année 1874. Créée en 1875 à l’Opéra-Comique à Paris, trois mois avant la disparition du compositeur, Carmen deviendra un des opéras les plus célèbres et les plus représentés au monde.

Ouverte ponctuellement au public depuis 2010, la maison de Georges Bizet invite les visiteurs à une véritable plongée dans une atmosphère hors du temps qui donne une idée précise des lieux d’habitation et de création de l’époque romantique.

Bizet était par ailleurs très proche de Pauline Viardot, dont il fut voisin à Paris et à Bougival, qui défendit avec ardeur la partition de Carmen suite à la mort du compositeur. Comme Brahms, puis, quelques années plus tard, Tchaïkovski, Nietzsche ou Mahler, elle contribua ainsi à la reconnaissance de Carmen comme un des plus grands chefs-d’œuvre de l’art lyrique.

Le Domaine des Frênes

Charmé par la magie des lieux, Jorge Chaminé, baryton, pédagogue reconnu et fondateur des Amis de Georges Bizet, organisa dès 2000 dans ce lieu, où sont réunies les maisons de Pauline Viardot et d’Ivan Tourgueniev, une série de masterclasses publiques. En 2008 il créa un festival et invita dès cette même année la grande mezzo-soprano espagnole Teresa Berganza pour des masterclasses annuelles, permettant à de jeunes chanteurs à l’orée de leur carrière de bénéficier de l’enseignement de cette immense cantatrice. Là, Berganza, mozartienne et rossinienne hors-pair, incarna également, dans les années 80 le rôle-titre de Carmen dans une interprétation légendaire aux côtés de Plácido Domingosous la direction de Claudio Abbado.

La Villa Viardot

où vécut Pauline Viardot (1821-1910), illustre cantatrice, interprète notamment des opéras de Rossini, Berlioz, Meyerbeer et Gounod, sœur de la Malibran et grande figure de la vie culturelle de l’époque.

Personnalité riche et charismatique, Pauline Viardot traversa tout le 19è siècle (elle connut à la fois Da Ponte – le librettiste de Mozart – et Stravinsky !) et mena une carrière prestigieuse à travers le monde. Femme de lettres et de culture, compositrice de talent, elle animait à ses domiciles, à Paris, Bougival et Baden-Baden, les salons les plus en vogue, où elle recevait des artistes et des intellectuels venus de l’Europe entière.

Amie de Liszt, de George Sand et de Tourgueniev entre autres, elle séjournait régulièrement à Bougival, dans cette ravissante folie de style Directoire construite en 1830.

La Datcha de Tourgueniev

datcha que l’écrivain russe, épris de Pauline Viardot et ami du couple Viardot, fit construire en 1874 et où il reçut notamment Flaubert, Hugo, Maupassant et Zola. Il y écrivit quelques-unes de ses œuvres les plus célèbres et y mourut, dans les bras de Pauline Viardot, en 1883.

Transformé en musée Tourgueniev depuis 1983, ce lieu intime est encore meublé comme il l’était du vivant de son propriétaire, grâce au remarquable engagement d’Alexandre Zviguilsky, grand expert de Tourgueniev, professeur universitaire et fondateur de l’Association des Amis d’Ivan Tourgueniev (ATVM).

La maison de Berthe Morisot

où l’artiste séjourna et vécut dans les années 1880Elle y peignit plusieurs tableaux majeurs : la Fable, Eugène Manet et sa fille dans le jardin, Dans la Véranda, Jardin à Bougivalimmortalisant ainsi la commune de Bougival, devenue l’un des lieux emblématiques de la peinture impressionniste, représentée dans de nombreux tableaux.

Menacé depuis de nombreuses années, le site est aujourd’hui au cœur d’un projet culturel ambitieux et pluridisciplinaire conçu par Jorge Chaminé : le Centre Européen de Musique (CEM) de Bougival, projet que le baryton défend et porte avec passion depuis plus d’une dizaine d’années et dont l’ouverture est prévue pour 2022, si notre opération aura le succès escompté, ce qu’elle mérite !

Le projet du CEM (Centre Européen de Musique)

Intégrées dans un parc paysager spécialement réaménagé pour la circonstance, les maisons de Georges Bizet, Pauline Viardot, Tourgueniev et Berthe Morisot seront les piliers du nouvel espace culturel de la ville de Bougival : Le Centre Européen de Musique (CEM), lieu vivant, moderne, tourné vers l’avenir et porteur des valeurs humanistes emblématiques de la culture européenne.

Ancré dans une des périodes artistiques les plus fécondes de l’histoire de l’art, le CEM sera à la fois un lieu de patrimoine célébrant les artistes de l’époque romantique mais également une académie musicale accueillant de jeunes artistes en formation. Il sera un pont entre les 19è et 21è siècles.

Outre une programmation de haut niveau, son objectif est de s’affirmer dès son inauguration comme un lieu transversal de référence et d’étude sur la musique, ouvert également à d’autres disciplines (littérature, arts visuels, histoire, philosophie, théâtre…).

Lieu de transmission, de résidence et d’échange, il a vocation à devenir également un centre de recherche sur les neurosciences et plus particulièrement sur les liens entre musique et cerveau. Il prévoit ainsi d’inviter régulièrement des neuro-scientifiques travaillant notamment sur le rôle moteur particulièrement puissant que la musique peut jouer dans l’assimilation des connaissances générales et dans le traitement de certaines pathologies telles que l’autisme. La création d’un laboratoire de recherche « Musique et Cerveau » serait, donc, un des grands objectifs du CEM.

Ce Projet est soutenu et placé sous le haut patronage.

Europa Nostra

Europa Nostra est la fédération européenne des organisations représentatives du secteur du patrimoine, également soutenue par un large réseau d’organismes publics, entreprises privées et individus. Couvrant 40 pays en Europe, l’organisation est la voix de la société civile engagée en faveur de la sauvegarde et de la mise en valeur du patrimoine culturel et naturel en Europe.

Europa Nostra lutte pour sauver les monuments, les sites et les paysages en danger à travers l’Europe. Elle honore l’excellence au moyen du Prix du patrimoine culturel de l’UE / Concours Europa Nostra. Elle contribue également à la formulation et l’implantation de stratégies et politiques européennes liées au patrimoine. https://www.europanostra.org/

Les acteurs du projet

La genèse du projet de Bougival et du CEM

Les Amis de Georges Bizet et le CEM

Jorge Chaminé, président du CEM est à l’origine du projet.

En 2000, Jorge Chaminé découvre la propriété des Frênes à Bougival qui fut achetée par Pauline Viardot et Ivan Tourguéniev en 1874. Il est fasciné par la beauté du site et convaincu de la place éminente tenue par la propriété dans l’Europe artistique du 19e siècle, de l’Oural (Ivan Tourguéniev) à l’Espagne (Pauline Viardot- Garcia). Dès lors, il pense qu’elle est digne d’un Grand Projet européen.

La même année, Jorge Chaminé fonde l’association des Amis de Georges Bizet.

Jean Lacouture en devient le président. Ce grand écrivain aimait l’opéra. Mais c’est seulement en 2000 que, grâce à Jorge Chaminé, il prend conscience que, comme beaucoup, s’il connaît par cœur la partition de Carmen, il ignore complètement la tragédie qui s’est jouée à Bougival en 1875, avec la mort à 36 ans de Georges Bizet, épuisé et désespéré par l’échec de son œuvre. Dès lors, Jean Lacouture tombe sous le charme de Bougival, accepte d’être président des Amis de Bizet, participe à tous ses combats et met son talent et ses relations au service de la jeune association.

Bénita Carteron est professeur d’accompagnement du Conservatoire de Neuilly s/Seine, en retraite. Elle habite Bougival depuis 1950, du temps où les petites villes entre Versailles et la Seine sont encore de petits villages. Elle joue un rôle important à partir de 1992, lorsque le Coteau de la Jonchère est menacé par un programme immobilier qui lui ferait perdre 5 hectares de bois, alors qu’il en a déjà perdu 50 en 50 ans. Responsable du dossier de demande de classement du coteau, elle obtient le soutien de 50 grands Musées parmi lesquels la Tate Gallery de Londres, la Pinacothèque de Munich, l’Art Institute de Chicago etc.). Le classement fut obtenu en juillet 2001. Dès lors il prend le nom de Colline des Impressionnistes. Bénita devient la Secrétaire Générale des Amis de Bizet.

Des concerts, spectacles, conférences, masterclasses sont organisés et dirigés, dans la Villa Viardot, par Jorge Chaminé avec de plus en plus de succès. Un Festival naît en 2008 et Teresa Berganza «la plus grande Carmen du siècle» d’après Karajan, vient donner une master class consacrée à ce chef d’œuvre. Elle ne peut maîtriser son émotion lorsqu’elle pénètre pour la première fois dans la villa de Pauline Viardot-Garcia dont elle est la fille spirituelle, toute son éducation musicale s’étant faite dans son sillage.

Depuis lors, Teresa revient chaque année donner des master classes de plus en plus longues. En 2015, à la suite du décès de Jean Lacouture, elle devient la présidente des Amis de Bizet.

 

La ville de Bougival

Bougival est une ville de 8700 habitants située à 12 km de Paris et à 7 km de Versailles, qui s’étend sur plusieurs coteaux verdoyants dominant la Seine.

Au XIXe siècle, avec le développement du train, les parisiens de toutes les classes sociales y ont trouvé un lieu de villégiature très apprécié pour son bon air, ses baignades, ses guinguettes mais aussi pour sa tranquillité.

Artistes peintres, musiciens et écrivains y ont laissé de nombreuses traces qui forment aujourd’hui un patrimoine historique, architectural, naturel et immatériel très varié qui témoigne

· de la création musicale, littéraire et picturale de la seconde moitié du XIXe siècle,

· de la richesse des échanges entre artistes, écrivains et créateurs,

· du cosmopolitisme de Bougival où séjournent et se croisent des personnalités originaires d’Espagne, de Russie, d’Allemagne, d’Angleterre ou d’Italie.

Inspirée par le projet de Jorge Chaminé et consciente de la valeur exceptionnelle de ce patrimoine, la ville a conçu une stratégie globale de sauvegarde des principaux sites et de leur mise en valeur.

Pour en savoir : www.dartagnans.fr/Carmen

À quoi servira la collecte ?

L’objectif de cette campagne est de recueillir dans un premier temps 900 000 euros pour l’achat de la maison elle-même, puis 560 000 euros pour sa restauration.

L’investissement prévoit la restauration intérieure et extérieure du bâtiment, la création d’un espace muséologique dédié à Bizet, d’une résidence d’artistes pour écrivains et musiciens ainsi que l’acquisition de collections.

Le deuxième objectif de cette campagne est de créer l’Espace Carmen face à la maison de Georges Bizet, dans les bâtiments nommés « La Ferme », aujourd’hui propriété de la ville de Bougival. Il s’agira d’un lieu d’accueil pour les visiteurs comprenant un espace d’exposition autour du chef-d’œuvre de Bizet, un studio d’enregistrement ainsi qu’une salle de concert multi-fonctionnelle où le CEM organisera des concerts, des master classes, des conférences et des projections. Son coût est estimé à 1 540 000 euros.

Les contreparties

TOUS les contributeurs verront leur nom inscrit dans le futur espace Carmen et sur le site dédié à l’opération www.dartagnans.fr/Carmen

2 places à gagner : 

Chaque donateur aura également une chance d’être tiré au sort pour participer à une rencontre unique avec Placido Domingo.

Des objets collectors :

Des créations originales en séries limitées qui seront alimentées tout au long de la campagne :

Et bien entendu des places pour le concert de clôture ou un moment magique avec Placido Domingo qui vous seront dévoilés tout au long de la campagne…

Des dons défiscalisables

Donateur français

Votre don est défiscalisable car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts. À la fin de la collecte, vous recevrez un reçu fiscal vous permettant une réduction de votre impôt :

– Particulier, vous pouvez déduire 66% de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

– Entreprise, l’ensemble des versements au projet permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60% du montant de ces versements, pris dans la limite de 0,5% du C.A. H.T. de l’entreprise.

Comment soutenir ce projet?

Il est possible de soutenir ce projet :

– par un don en ligne sur cette page, après inscription puis connexion sur www.dartagnans.fr

– en envoyant un chèque (à l’ordre du Centre Européen de Musique) à l’adresse suivante :

Dartagnans

Campagne Carmen, Maison de Georges Bizet

14 rue Crespin du Gast

75011 Paris

 Pour continuer à suivre le projet :

  

@MaisonCarmen

www.dartagnans.fr/Carmen

Au-delà de vos dons, le meilleur garant de la réussite de ce projet est le partage : une publication sur Facebook, une photo sur Instagram, un mot sur Twitter pour que la voix de Carmen puisse à nouveau résonner…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s