Les 15 rappeuses les plus hardcore de tous les temps

Chatte, bite, cul, clitoris,… il ne s’agit pas là de votre dernière recherche Google (ou si c’est le cas, ça vous regarde hein) mais des thématiques chères à certaines rappeuses, dites « hardcore ». De Lil’ Kim à Nicki Minaj, en passant par B.W.P. et Roll-K, ces femcees font tressaillir les plus chastes avec leurs lyrics explicites. Au-delà de l’apparente putasserie de ces textes, ces artistes qui traitent de sexualité de manière crue et brute et de leur propre point de vue démontrent que le rap est l’un des rares courants musicaux à permettre aux femmes cette liberté de parole.
Pour votre bon plaisir, Madame Rap vous propose une sélection des 15 rappeuses les plus dirrrty, nasty, raunchy et hardcore de tous les temps.
Enjoy (18 and over !)

ROLL-K (FRANCE)

« Lèche moi le clit bébé, rentre bien ta langue
Si tu assures, j’ramène des copines et on fait un gang bang »

 

 

 

« T’as pas le look coco
Rien pour stimuler mon clito
Tu peux lécher mes bottes
Mais t’auras jamais mon abricot »
(…)
« Bande quand je te le demande espèce de bambi
T’as intérêt à être au top, sinon j’t’incendie
Ouais c’est bon comme ça, ça y est t’as bien craché
Voilà je’crois que ça va chauffer
La prochaine fois réfléchis bien quand tu veux ma te-cha »

H.W.A. (USA, LOS ANGELES)

« Now eat this pussy is what you can do
Suck it and suck it till your ass turn blue
The pussy is hot and good to G O
Hold on for a second while I lay on the floor
When I wrap this pussy around your goddam chin »

(« Bouffer cette chatte, c’est tout ce que tu peux faire
Suce-la et suce-la encore jusqu’à ce que ton cul devienne bleu
Ma chatte est en feu et parée
Attends une seconde que je m’allonge par terre
Que je l’enroule autour de ton putain de menton »)

JACKI-O (USA, MIAMI)

« Ya momma don’t like me, she say I’m no good
What she don’t know is, I got you pussy whooped
He need this pussy, he smell this pussy
He wanna taste this pussy, you gotta pay for pussy »

(« Ta maman ne m’aime pas, elle dit que je suis bonne à rien
Ce qu’elle ne sait pas c’est que ma chatte te fait hurler
Il a besoin de ma chatte, il la sent
Il veut la goûter, il faut payer pour ça »)

LADY DO (CONGO, BRAZZAVILLE)

 

« J’ne jure, j’ne jure que sur la chatte à moi-même
Tu veux me baiser ? Si t’en as une grosse, vas-y tu te ramènes »

MS SANCHA (MEXIQUE/USA) 

« You can do me in the back of the club, in the back of the truck
I don’t care papi just want to fuck
A little licking on my clit, a little suckin on your dick
That’ll do the job if you wanna come and get this pussy wet
Just the thought of it makes me hot, whether you or me on top
Bust a nut on this freaky slut you can stick it in the butt »

(« Tu peux me baiser à l’arrière d’un club, à l’arrière d’un camion
Je m’en fous papi, je veux juste baiser
Lèche un peu mon clito, je suce un peu ta bite
Ça fera l’affaire si tu veux jouir et me faire mouiller
La simple idée m’excite, que ce soit toi ou moi au-dessus
Ejacule sur cette salope, tu peux me la mettre dans les fesses »)

 LIL’ KIM (USA, NEW YORK)

« I let you come in me, while you stick it in the booty
Lick the nut off, then stick it back in the cootie »

(« Je te laisse jouir en moi, quand tu me la mets dans le cul
Je lèche ton sperme, avant que tu me prennes dans la chatte »)

 

 

« The moral of the story is this
You ain’t lickin’ this, you ain’t stickin’ this »

(« Morale de l’histoire, pas de cunni, pas de pénétration »)

« Used to like me to spank him and cum in his mouth
And Tony, he was Italian
He didn’t give a fuck that’s what I liked about him
He ate my pussy from dark till the mornin’
Called his girl up and told her we was bonin' »

(« Il aimait que je le fesse et que je jouisse dans sa bouche
Et Tony, il était italien
Il n’en avait rien à foutre, c’est ce que j’aimais chez lui
Il me bouffait la chatte du soir au matin
Et appelait sa meuf pour lui dire qu’on était en train de niquer »)

COCOBROWN (USA/ALLEMAGNE)

« Flip me over grab my waist
Arch my back and fuck my face
Fuck my face grab my waist
Flip my ass over how good does it taste?
Now stick your finger in my butt and make this pussy nut »

(« Retourne moi, attrape moi à la taille
Arque mon bras et baise mon visage
Baise mon visage, attrape moi à la taille
Retourne moi cul, est-ce que c’est bon ?
Maintenant mets moi un doigt dans le cul et fais-moi jouir de la chatte »)

KATIE GOT BANDZ (USA/DETROIT) 

« Don’t fuck with lames
We gang bang, ho I’m in this shit
Katie making noise
Queen of drills bitch »

(« Ne baise pas avec des nazes
On fait des gangs bangs, salope, c’est mon truc
Katie fait du bruit
Reine des coups de bite »)

B.W.P. (USA, NEW YORK)

« Bitch bleeding all fucking day
Up in her ass, dripping down her legs
Her panties are soaking, drenched in blood
She got cramps shooting up as far as her breasts »

(« La salope saigne toute la journée
Dans son cul, le long de ses jambes
Sa culotte est trempée, pleine de sang
Elle a des crampes qui remonte jusque dans les seins »)

TRINA (USA, MIAMI)

« I got an ass so big like the sun
Hope you got a mile for a dick I wanna run »

(« J’ai un cul aussi gros que le soleil
J’espère que tu as une bite d’un kilomètre de long pour que je puisse la monter »)

 

 

 

 

« You took my pussy for granted
I rode yo dick on the granite »

(« Tu as pris ma chatte pour acquise
J’ai chevauché ta bite sur du granite »)

« I want my ass smacked
Legs wide
Front back
Side to side
Pussy wet »
(…)
« Get high and fuck me crazy
Get a towel and wipe me off »

(« Défonce toi et baise moi comme un ouf
Prends une serviette et essuie moi »)
(…)
(« Je veux me faire claquer le cul
Jambes écartées
Par devant, par derrière
Sur le côté
Chatte mouillée »)

LIZA MONET (FRANCE) 

« Si j’étais un mec j’aurais une big dick
J’aurais baisé toutes les chiennes de Paris
Goûte mon yaourt aux fruits
Qu’est ce que tu en penses mon ami ?
Mes ex sont mélancoliques
Pas ma faute si j’aime la bite »

« Quand il m’demande de le sucer
J’aime lécher son gland et le long de sa bite
Puis demande à me faire pénétrer lentement »

NICKI MINAJ (USA/TRINITÉ-ET-TOBAGO)

« Lemme think, what could I do to kick it off?
How ‘bout I cum all on your dick and then I lick it off? »

(« Laisse mon réfléchir, qu’est-ce que je pourrais faire pour commencer ?
Que dis-tu de jouir sur ta bite et de la lécher après ? »)

« I never fuck with beginners
I let him play with my pussy then lick it off of his fingers »

(« Je ne baise jamais avec des débutants
Je le laisse jouer avec ma chatte et lèche ses doigts ensuite »)

LADY (USA, GÉORGIE)

« I can’t even lie, I fuck better when I’m drinkin’
Ride dick like a pro, throw the pussy like I’m famous
Pussy feels so good, feels like the rubber off, ain’t it?
You ain’t gotta tell me, I know this pussy be yankin’ »

(« Je ne peux pas mentir, je baise mieux quand je bois
Je chevauche ta bite comme une pro, baise ma chatte comme si j’étais célèbre
C’est tellement bon, on dirait que la capote est partie, non ?
Pas besoin de me le dire, je sais que ma chatte t’aspire »)

FOXY BROWN (USA/NEW YORK)

« Whatever bitch you fuck, bet I’m twice them hoes
And I want my pussy licked, after all my shows »

(« Quelles que soient les salopes que tu baises
Je parie que je vaux deux fois mieux que ces putes
Et je veux me faire lécher la chatte après tous mes concerts »)

BO$$ (USA/DETROIT)

« They ready to stick it in
I ain’t no mingler
So I’m puttin’
Up my middle finger »

(« Ils sont prêts à me la mettre
Je ne suis pas une loseuse
Alors je me mets un doigt »)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s