EXCLU – Freestyle de KT Gorique pour la sortie de sa mixtape « ORA »

A l’occasion de la sortie de sa mixtape « ORA », KT Gorique  sort un freestyle en exclusivité sur Madame Rap sur un son  du beatmaker ZonaZero !

Après le succès de son premier album « Tentative de Survie » sorti en 2016, la rappeuse suisse KT Gorique poursuit sur sa lancée avec la sortie d’une nouvelle mixtape intitulée « ORA« .
Pour ce projet, KT a choisi de transmettre ses messages à travers un nouveau concept musical : le conte rappé. En effet, la mixtape est une compilation de 10 titres, tous liés les uns aux autres par une narration. Inspirée par les conteurs et griots africains, « ORA » aborde plusieurs thématiques autour de la recherche de soi dans un contexte atypique, sur fond de boom bap et de reggae, parfois teinté d’une touche de musique africaine.

« La plupart des albums que j’ai signé étant petite avaient des interludes cachées qui plongeaient l’auditeur dans un univers« , nous explique la MC/chanteuse/comédienne. « Parfois c’était des sons d’ambiance, parfois des dialogues, des citations ou autres. J’avais envie d’exploiter cette idée tout en y ajoutant ma touche personnelle.

Au départ, j’écrivais ce que j’avais besoin d’exprimer sans me poser de question. Quand je suis arrivée à mi-chemin, j’ai réalisé que mes morceaux suivaient un fil conducteur: la recherche de soi et de l’identification de notre force intérieur. Les années, les expériences, les voyages et la musique m’ont permis de me trouver, et de saisir des choses que je n’avais pas encore compris sur moi. Tout ça m’a énormément aidé. J’avais envie de le partager avec les personnes qui m’écoutent dans le but de leur donné une « clé », et de peut-être les aider aussi. 

J’ai donc choisi d’utiliser les interludes comme des chapitres qui formeraient un grand conte, un voyage auditif. J’ai essayé de créer un face à face entre conscient et subconscient. La narration du conte représente le subconscient, la voix intérieur et les choses que j’ai compris, tandis que les morceaux représentent la conscience, la voix extérieure et ce que j’ai décidé de faire avec ce que j’ai compris. »

Comme à son habitude, la Championne du monde « End Of the Weak » 2012 a travaillé avec plusieurs beatmakers différents : les Suisses TReBeats, qui ont aussi participé au mixage, au mastering et aux scratches sur certains morceaux, Askaine, Kala et Fonky B,  les Français Sewam et Kung-Fu Beats, et Fana, beatmakeuse toulousaine avec qui elle travaille régulièrement.

« Mes DJs officiels Mikey et Kamo ont contribué aux cuts, aux scratches et aux arrangements. Pour le conte, j’ai écrit les textes qui ont été interprétés par la conteuse suisse Audrey Bestenheider (c’est elle qui joue le rôle de Râfi Ké, le personnage qui raconte). Quant au featurings, il n’y en a que deux. Mon amie Rebeca Lane (rappeuse guatémaltèque) et mon cousin Raylika qui est également chanteur. Nous avons tous mis beaucoup de cœur dans ce projet. J’espère qu’il plaira mais surtout que les auditeurs recevront le message ! »

Pour acheter ORA, c’est par ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.