INTERVIEW – Liza Monet : « Je suis féministe car je suis pour l’égalité homme/femme »

Depuis la sortie de ton album « Monet Close » en octobre 2013, le clip de « My Best Plan » a été vu plus de 5 600 000 sur Youtube.  Comment expliques-tu ce succès ?

Ce n’était pas vraiment un succès, c’était plutôt un « badbuzz » ! LOL. Curiosité, scandaleux et tout ce qui s’ensuit…

Ton image hyper sexualisée et l’aspect très cash et cru de tes paroles ne passe pas auprès de tout le monde. Tu as été victime de harcèlement en ligne et reçois des flots d’insultes.  Comment réagis-tu face à cette violence et comment l’analyses-tu ?

Avant c’est vrai que je n’étais pas bien du tout, mais avec le temps j’ai su faire face à tout ça. Ce n’est que du spectacle.

Je suis une artiste mais les gens prennent tout au sérieux et mon personnage ne passe pas auprès de tout le monde, On aime ou on n’aime pas et si beaucoup de gens ne m’aiment pas c’est qu’il faut que je change mon image et j’y ai travaillé (je continue d’y travailler d’ailleurs. )

Pourtant dès les années 1990, des artistes telles que Lil’ Kim, Foxy Brown ou Trina aux Etats-Unis, ou Roll-K en France, s’inscrivaient dans un rap « trash » et sexuellement explicite. Idem pour Nicki Minaj ou Rihanna aujourd’hui qui parlent de sexualité sans détours… Selon toi, pourquoi ton approche choque-telle encore en 2016 ?

Je pense que beaucoup de filles s’identifieront à moi… Depuis que j’ai relancé cette tendance en France, beaucoup reprennent le même schéma mais avec plus de moyens et des mecs derrière pour gérer.

De quelles autres rappeuses te sens-tu la plus proche d’un point de vue artistique ? Pourquoi ?

Je me sens plus proche de Nicki Minaj car je peux jouer de ma voix sur plusieurs instrus et je n’ai pas peur de chanter ce que je veux.

Qu’écoutes tu en ce moment ?

En ce moment j’écoute beaucoup de rap chanté dans le style de Young Thug. Et je suis de nouveaux artistes US qui émergent.

Tu as mis en ligne un extrait du titre « Evil Queen » dans lequel tu dis : « Trop de meufs qui rappent, ça devient de pire en pire« . Pourtant les rappeuses sont absentes des médias grand public. Pourquoi as-tu l’impression que de plus en plus de femmes investissent la scène hip hop ?

Et bien tout simplement parce que je suis dedans et que les gens à l’extérieur ne le voient pas. Mais c’est vrai qu’elles sont absentes des grands médias je l’avoue. Seulement quand tu es à l’intérieur tu penses vraiment que le truc est grand et que tout le monde pense comme toi alors que pas du tout.

Tu dis également : « Ces pétasses qui n’ont pas de classe et se ressemblent comme des sœurs jumelles« .  Tu vises des personnes en particulier ? : )

Je vise toutes les meufs car elles font toutes la même chose et n’innovent pas. On dirait qu’elles n’ont pas de cerveau et que ce sont des pantins. Tout ce qu’elles font est du vu et revu. Et celles qui ne sont pas féminines reproduisent les mêmes codes que les rappeurs, c’est dégueulasse.

Te définis-tu comme féministe ? Pourquoi ?

Je suis féministe car je suis pour l’égalité homme/femme. Un homme n’est pas supérieur à la femme, l’homme a besoin de la femme comme la femme a besoin de l’homme.

Quels sont tes projets à venir ?

Je vais sortir une mixtape qui s’appellera Pyrrha en référence à Pyrrha et Deucalion dans la mythologie grecque.

Que penses-tu de Madame Rap ? Des choses à changer/améliorer ?

Le site est vraiment pas mal et bien détaillé ça nous permet de connaitre des artistes rap féminines. Il nous faut plus de sites comme ça !

Retrouvez Liza Monet sur Facebook, Twitter et Instagram.

Éloïse Bouton

Read the article in English here.