Catégories Interviews

Hawa : « Ma sexualité ne me définit pas en tant que personne »

Publié le

Née à Berlin, Hawa a grandi en France et en Afrique. Aujourd’hui âgée de 19 ans et basée à New York, la rappeuse nous parle de son parcours dans le hip hop et de son nouvel EP The One.

Quand et comment as-tu découvert la culture hip hop ?

J’ai découvert le hip hop très jeune. Je dirais vers l’âge de 3 ans. Je ne peux pas dire quand exactement, mais comme j’ai grandi dans une famille noire, c’était impossible que je ne rencontre pas le hip hop à un moment donné. Mais j’ai grandi en écoutant de la Motown, de la musique africaine, française et de la house.

Comment as-tu commencé à rapper ?

À un moment de ma vie, je ne faisais qu’écouter du rap et un jour, j’ai essayé de rapper. À partir de là, je me suis entraînée et j’ai essayé de m’améliorer.

Quels artistes écoutais-tu quand tu étais petite ?

TLC, D’Angelo, Sade, John Mayer, Mase, T Pain, Tracy Chapman. Honnêtement, je pourrais en citer beaucoup d’autres.

As-tu pris des cours de musique ?

Oui, j’ai suivi une formation de musique classique au New York Philharmonic.

Tu viens de sortir le EP The One. Peux-tu nous présenter ce projet ?

Je ne peux pas vraiment répondre parce que ce projet parle d’amour et il n’existe pas de véritable manière de présenter ça.

Est-ce que tu t’identifies comme queer ? Que signifie ce terme pour toi ?

Pour être honnête, je suis une femme lesbienne qui aime les femmes. « Queer » ne veut pas dire grand-chose parce que je ne crois pas que ma sexualité me définisse en tant que personne. Tout ce que ça dit de moi est le type de personnes avec lesquelles j’aime avoir des rapports sexuels.

Le hip hop est souvent caricaturé comme étant un milieu sexiste et homophobe. Pourtant, de nombreux artistes LGBTQIA s’expriment à travers le rap. Comment expliques-tu cette contradiction ?

Honnêtement, je pense que le problème est de poser ce genre de questions. Même si ce n’est pas intentionnel de catégoriser, pourquoi le fait d’être une artiste lesbienne devrait signifier que l’on va être cataloguée comme LGBTQ ou « artiste féminine » ? Pourquoi une artiste ne peut pas être juste une rappeuse ou une chanteuse ? Je pense qu’une fois qu’on arrêtera de faire ces catégories, ce sera plus facile de changer les choses.

Te définis-tu comme féministe ? 

Oui. Ma capacité à accepter ma beauté, mon féminisme, à soutenir les autres femmes et avoir la possibilité d’exprimer librement ma sexualité, et être libre, voilà comment je décrirais mon féminisme.

Quels sont tes projets à venir ?

Je travaille sur un nouvel album et des nouveaux titres alors tenez-vous prêts !

Retrouvez Hawa sur Soundcloud, Twitter et Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *