Catégories Interviews

Vicky R : « Je me suis trouvée musicalement »

Publié le

D’origine gabonaise, Vicky R fait ses premiers pas de MC en 2012. La rappeuse et beatmakeuse lilloise nous parle de son parcours, de sa récente signature chez Believe et de son premier EP V qui sort le 27 mars. 

Nous t’avions interviewée en juin 2017, que s’est-il passé pour toi depuis deux ans et demi ?

Depuis ma dernière interview avec Madame Rap, il s’est passé beaucoup de choses. Je me suis trouvée musicalement déjà, ça a pris du temps, mais là je suis prête. Sinon, dans les grandes lignes, j’ai été découverte par un autre public après mon passage dans le Planète Rap de Chilla, j’ai fait un BET cypher, j’ai participé à la compilation La Relève by Deezer et j’ai signé chez Believe Music France.

Félicitations ! Comment s’est passé cette signature ?

Merci beaucoup ! Pour la signature chez Believe, j’ai été contactée par le directeur de TuneCore, qui est le distributeur du titre de La Relève. Il m’a contactée avant la sortie parce qu’il avait vraiment aimé le son et on a été mis en contact avec Alexis qui est découvreur de talents chez Believe et qui nous a proposé un rendez-vous. On a discuté et il m’a fait une proposition. J’ai eu plusieurs autres propositions, mais le feeling est vraiment bien passé avec les équipes de Believe. Du coup, c’était un peu la suite logique de tout ça.

Comment définirais-tu la musique que tu fais aujourd’hui ?

Je dirais que je suis une artiste à part entière, que ma musique peut, je pense, toucher tout le monde, mais qu’elle reflète assez bien ce que je suis, ce que j’ai pu vivre ou ce que des personnes de mon entourage ont pu vivre. Je suis très ambitieuse et impliquée dans ce que je fais, et je pense que ça se ressent bien dans ma musique.

Comment composes-tu tes morceaux et avec qui travailles-tu ?

Je commence toujours par écouter beaucoup de musique, de tous genres. Je fonctionne beaucoup au coup de cœur. Quand j’écoute une prod, je sais au bout de 30 secondes généralement si elle va me parler ou non et si ce n’est pas le cas, je passe à autre chose. J’ai rarement des thèmes de base, mais j’aime parler d’espoir, de ressenti et de famille et d’amour parfois, ça dépend dans quel état d’esprit je suis. Je travaille avec plusieurs producteurs différents, et je fais des arrangements sur certains tracks. Après, il m’est arrivé d’écrire pour d’autres artistes, comme topliner et de produire. Ça dépend vraiment du contexte.

Tu as sorti le single BB fin janvier et sors un EP. À quoi devons-nous nous attendre ?

Dans l’ensemble, ce sera un projet assez introspectif avec un fil conducteur : ma place dans la musique et mes émotions de femme. On a beaucoup réfléchi sur ce projet, on a fait plusieurs sons et travaillé avec des très bons producteurs, donc je pense que c’est un projet authentique, qui me reflète bien encore une fois. Pareil pour les clips. On y réfléchit et on va essayer de faire une belle identité visuelle autour de tout ça, et ça va commencer par le clip de BB.

Est-ce que tu vis du rap aujourd’hui ? Si non, est-ce que c’est ce que tu souhaites ?

Non, je ne vis pas du rap aujourd’hui. Je suis diplômée du coup et je travaille à coté, mais toujours dans le milieu musical. Pourquoi pas, comme je dis dans un son ‘’on le fait par amour et pour la maille’’, j’ai des entrées d’argent grâce à la musique, mais c’est pas ma principale source de revenu aujourd’hui.

En 2017, tu nous disais que tu écoutais le best of de Michael Jackson et Hiro. Tu écoutes quoi en ce moment ?

En ce moment, j’écoute mon projet haha ! Pour les mix, tout ça. Sinon, j’écoute beaucoup de Kehlani, Serge Gainsbourg en boucle. J’ai des phases comme ça dans l’année, où j’ai besoin d’écouter autre chose que du rap, du gospel, Gangsta de Darkoo, Déborder de RSK , l’album de Hokube, du Justin Timberlake, du Tengo John …C’est assez varié.

Quels sont tes prochains projets ? 

Mes projets avec l’EP, c’est de m’installer dans le paysage rap, faire découvrir ma musique , mettre le Gabon sur la map dans le rap français, parce qu’on n’a pas encore quelqu’un de bien installé ici, défendre mon projet sur scène aussi. Il y aura des live, un album certainement après le deuxième projet. Avec mon équipe, on a prévu deux projets cette année et j’ai vraiment hâte.

Que peut-on te souhaiter ?

De la réussite dans mes projets et surtout d’atteindre mes objectifs. Je fonctionne par objectif chaque année. Du coup, quand il faudra faire le bilan à la fin de celle-ci, j’aimerais que toutes les cases soient cochées.

Retrouvez Vicky R sur FacebookTwitterInstagram et Youtube.

© Novphotographyy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *