Catégories Événements, Résidence itinérante en Seine-Saint-Denis

ANNULÉ / Concert Tribade

Publié le

Dans le cadre de sa résidence itinérante en Seine-Saint-Denis, Madame Rap organise un événement dédié aux rappeuses queer et lesbiennes samedi 25 avril 2020 au 6b à Saint-Denis !

19h : Table ronde : Le rap lesbien existe t’il ?

Mais où sont donc les lesbiennes dans le rap ? Largement absentes de la scène française, elles restent néanmoins plus visibles aux États-Unis et dans d’autres pays, où une scène queer a émergé depuis le début des années 2010. Loin d’être mystérieuse, cette invisibilisation systémique s’explique notamment par le traitement global réservé aux minorités (femmes, personnes racisées, trans, en situation de handicap, précaires…) dans la musique populaire et l’ensemble de la société.

Pourtant, et paradoxalement, la dimension émancipatoire du rap offre aux artistes lesbiennes un espace de liberté qu’aucune autre musique ne permet. Alors peut-on dire qu’il existe un rap lesbien ? Qui sont les artistes qui le composent ? N’est-il pas également problématique de labelliser des artistes  ? Comment mettre en lumière les rappeuses lesbiennes sans pour autant les réduire à leur orientation sexuelle et leur identité de genre ?

Avec :

  • Waka, rappeuse et beatmakeuse, co-fondatrice de l’association Baham Arts qui met en lumière les femmes, les personnes queer, trans et racisées oubliées ou effacées des scènes artistiques.
  • Sarah Jean-Jacques, doctorante en sociologie, spécialiste des questions de genre et de sexualité et co-fondatrice de Paye Ta Gouine.
  • Modération :  Éloïse Bouton (Madame Rap).
20h30 : Open-mic de rappeuses

Animé par la DJ Kelyboy.

Vous êtes une rappeuse (cis, trans ou non-binaire) et souhaitez participer ? Inscrivez-vous ici.

22h : Concert de Tribade

Elles s’appellent Bittah et Masiva Lulla. Avec le DJ Big Mark, elles forment le groupe de rap barcelonais Tribade qui a vu le jour en 2017. Sur des prods bien énervées, le duo féministe queer dénonce le patriarcat, le racisme, le capitalisme et les oppressions qu’ils perpétuent.

Billetterie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *