Catégories Interviews

Dope Saint Jude : « J’ai toujours voulu définir ma propre idée de la beauté »

Publié le

Dix jours avant son concert aux Cuizines à Chelles, la rappeuse queer sud-africaine Dope Saint Jude nous a parlé de drag king, de résilience et des femmes qui l’inspirent.  

Quand et comment as-tu découvert le hip hop ?

J’ai découvert le hip hop quand j’étais petite, comme beaucoup. J’ai commencé à m’y intéresser plus sérieusement en 2012, après avoir fait du drag king. Mon personnage était basé sur l’exploration de la masculinité du hip hop.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de devenir rappeuse ?  

Après avoir arrêté le drag, j’avais envie d’explorer d’autres choses. C’est ce qui m’a conduit au hip hop en tant que performance artistique.

Quelle est l’histoire de ton personnage de king ? Existe-t’il toujours aujourd’hui ? 

Mon personnage s’appelait Saint Dude et s’inspirait de Lil’ Wayne. Il n’existe plus aujourd’hui.

Tu as sorti le EP Resilient en 2018. Comment as-tu travaillé sur ce projet ?  

J’ai travaillé sur ce projet à Londres avec des producteurs et en une semaine, j’ai terminé le EP.

De quelles manières es-tu résiliente ?

 Je crois que nous sommes toustes résilient·e·s d’une certaine manière. J’ai été capable de dépasser des moments difficiles au cours de ma vie et continue d’essayer de le faire. 

Au mois de juin, tu as sorti le clip Inside, qui parle du poids des apparences et des normes de beauté oppressives pour les petites et jeunes filles. En quoi ces diktats t’ont-ils affectée en tant qu’artiste ?

J’ai toujours voulu définir mon propre art et avec ça, ma propre idée de la beauté. Je crois sincèrement que la beauté vient de l’intérieur. Donc mon but est de trouver la paix intérieure et la beauté en moi. Cette quête fait partie de mon processus artistique.

Tu es souvent présentée comme une rappeuse queer. Est-ce ainsi que tu t’identifies ? Que signifie le mot « queer » pour toi ?

Oui, je m’identifie comme queer. « Queer » signifie tout ce qui se situe hors de la vision binaire et cisgenre de la sexualité et du genre. 

Quelles sont les femmes qui t’inspirent et pourquoi ?  

Winnie Mandela, Oprah Winfrey et des artistes comme Lizzo m’inspirent. Je les adore parce qu’elles ont su dépasser des moment difficiles avec grâce et amour. Elles sont fortes, intraitables et belles à l’intérieur comme à l’extérieur. 

Quels sont tes projets à venir ? 

Je vais bientôt sortir mon premier album et je suis très impatiente.

Que penses-tu de Madame Rap ?  Des choses à changer/améliorer  ?

Je trouve que c’est un super site. C’est toujours génial d’avoir des plateformes qui nous célèbrent. Je vous encourage à abandonner le terme « féminin » parce qu’il exclut les femmes trans.

Retrouvez Dope Saint Jude sur son siteFacebookTwitterInstagramYouTube et en concert le 11 octobre aux Cuizines à Chelles avec la rappeuse kenyane Muthoni Drummer Queen ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *