Catégories Interviews

Fana, beatmaking et hip hop sensibles

Publié le

Beatmaker et productrice de Toulouse, Fana voue au hip hop un amour particulier. Cette multi-instrumentaliste instille dans sa musique toute la sensibilité de chaque sonorité pour construire des morceaux qui mêlent instruments organiques, analogiques, et numériques.

Après « Murmuration » et une beat tape en 2017, Fana vient de sortir le projet Stay True, influencé par le boom bap dont elle s’est nourrie depuis toujours, aux côtés de 5 MCs francophones (KT Gorique, Yous MC, Asken, Dnom Aizen et Hakim Norbert).

Mon vice caché : Rihanna et les boules.

Ma force cachée : La lucidité.

La qualité que je préfère chez l’être humain : L’authenticité.

Le défaut que je déteste chez l’être humain : L’hypocrisie.

Mon principal défaut : Mon côté « tête de mule ».

Ma principale qualité : L’hypersensibilité.

Ce que j’apprécie le plus dans la danse : La symbiose entre les mouvements du corps et la musique, le fait que la danse crée une nouvelle lecture de la musique.

Mon passe-temps favori : Créer, chiller, vivre.

Mon kif absolu : Chasser les tornades, plus sérieusement faire une session beatmaking avec Timbaland.

Mon drame absolu : Le manque de bienveillance entre les gens et tout ce que cela engendre.

La femme que je voudrais être à part moi-même : Personne d’autre.

Ma société idéale : C’est impossible d’y répondre en une seule phrase.

Mon insulte préférée : Enculé.

Ma marque/créateur préféré.e : Wrung, pour ne citer que celle-là.

Mes autrices/auteurs favori.e.s : Angela Davis, Frantz Fanon, Stéphane Bourgoin …

Ma chanson culte : Je n’ai pas vraiment de chanson culte mais au hasard « Stressed Out » de Tribe Called Quest featuring Faith Evans.

Ma rappeuse préférée : Missy Elliott.

Mon album de rap culte : Il y’en a trop, mais la première cassette hip hop que j’ai eu à 8/9 ans m’a beaucoup marquée, c’était une compilation avec Gang Starr, MC Solaar, Monie Love, Public Enemy, MC Lyte, Nice & Smooth…

Mes danseuses/chorégraphes préférées : Wanted Posse et dernièrement Mette Towley.

Mes héroïnes dans la vie réelle : Ma mère.

Mes héroïnes dans l’histoire : Angela Davis.

Ce que je déteste le plus : L’injustice de manière générale et peu importe la forme qu’elle prend.

L’artiste que je déteste le plus : Je ne « déteste » pas d’artistes en particulier, en revanche qu’il n y ait aucune affinité artistique, oui.

Le pire événement historique à mes yeux  : Je ne veux pas faire de hiérarchisation de la souffrance, beaucoup de choses me touchent profondément, mais l’esclavage est l’événement sur lequel je me suis la plus documentée.

L’animal que j’estime le plus : (Christine Boutin) Aucun en particulier, la panthère noire pour la symbolique.

L’engagement le plus marquant d’un.e artiste : Le combat de Johnny Clegg contre l’apartheid et son soutien indéfectible envers Nelson Mandela avec l’utilisation de sa musique comme vecteur d’information et de révolte.

Le super pouvoir que je voudrais avoir : La téléportation.

Comment j’aimerais mourir : Paisiblement.

Current mood : La synergie !

Ma punchline : « Pour aller de l’avant, il faut prendre du recul, car prendre du recul, c’est prendre de l’élan. » (MC Solaar)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *